Black-and-White addon/fr

From RawPedia
Jump to: navigation, search

Noir-et-Blanc Supplément

Les différentes méthodes

Généralités

L'outil "Noir et Blanc" est organisé au travers de trois méthodes, qui produisent chacune un rendu noir et blanc différent.

  1. Désaturation;
  2. Egaliseur de Luminance;
  3. Mixeur de Canaux

A noter que Rawtherapee permet de produire des images noir et blanc sans l'usage de cet outil.

  1. en réglant à -100 le curseur Saturation dans l'outil Exposition de l'onglet Exposition;
  2. en réglant à -100 le curseur Chromaticité dans l'outil Ajustements Lab de l'onglet Exposition;
  3. en activant les simulations de films Noir et Blanc (films Ilford, Kodak, Fuji...)

Néanmoins seules les méthodes utilisées dans l'outil "Noir et Blanc", permettent son exploitation maximum.

Afin d'assurer un gris parfait, sauf dans le cas ou Virage partiel est activé, comme le module "Ajustements Lab" est situé en fin de processus de traitement, les valeurs "a" et "b" de Ajustements Lab de l'onglet "Exposition" sont mises à zéro.

A noter également l'interaction avec l'outil Virage partiel, voir le paragraphe Virage partiel ci-dessous.

Désaturation

Cette méthode est telle que chaque pixel (R=G=B) se voit attribuer la valeur de la luminance équivalente L=0.299*r + 0.587*g + 0.114*b. Elle assure un gris neutre sur toute l'image. A noter que les 2 autres méthodes de type désaturation présentes dans Rawtherapee donnent des résultats différents du fait d'algorithmes différents. Dans "Exposition", c'est le canal "s" de TSV qui est mis à zéro. Dans "Ajustements Lab", c'est la chromaticité C=sqrt(a*a+b*b) qui est mise à zéro.

Egaliseur de luminance

Cette méthode utilise une courbe plate, où la luminance peut varier en fonction de la teinte.

L'algorithme utilise une conversion RVB ==> LCT [modification de L en fonction de H] ==> RVB avec contrôle du gamut.

Contrairement à d'autres logiciels du commerce qui agissent par curseurs sur un nombre limité de couleurs, vous pouvez interagir sur l'ensemble de la palette colorée.

En final,les valeurs R, V, B sont mises au même niveau afin d'assurer un gris parfait.

Il y a un contrôle du gamut, mais ceci n'empêche pas d'avoir la possibilité d'obtenir de très bons effets spéciaux en déplaçant la courbe vers les valeurs extrêmes.

Ici, la pipette est très utile. Par exemple, choisissez avec la pipette une zone de teinte que vous souhaitez obscurcir. La couleur est repérée dans le graphique de la courbe. A cet emplacement déplacer la courbe vers le bas (obscurcir), ou vers le haut (éclairer).

Mixeurs de canaux

C'est la méthode qui apparemment présente le plus de complexité !

Elle est pourtant d'une explicitation très simple : cette technique consiste à utiliser un mélangeur de canaux de manière à apporter un soin minutieux à l'équilibre entre les différentes composantes colorimétriques de l'image, afin d'harmoniser la répartition des tons clairs, moyens et foncés. Ceci revient à prendre un pourcentage de chaque canal (R,V,B) et de les assembler !

Le lecteur avisé remarquera qu'un esprit mathématique dira que la somme des 3 canaux doit être à 100%, si l'on veut éviter de brûler les hautes lumières ! Ce même lecteur envisagera des coefficients positifs, car logiques, mais point de valeurs négatives !

Mais que nenni ce serait faire fi de la créativité, ouvrons donc la porte :
a) aux valeurs supérieures à 100% ;
b) aux coefficients négatifs.
Avec ces 2 ouvertures qu'il va falloir gérer, vos pourrez accéder aux effets spéciaux, aux filtres de couleurs - dont l'infrarouge, mais aussi à des réglages courants comme paysages, portrait, contraste, etc.

Les composantes du mixeur

Préréglages

Il permet de choisir entre :

  • certains réglages prédéfinis du mixeur (Contraste Normal, Contraste Elevé, Luminance, Portrait, Paysage, Basse et Haute Sensibilité, Panchromatique, Hyper Panchromatique, Orthochromatique, Infrarouge);
  • des réglages à disposition de l'utilisateur selon 4 critères:
  1. RVB Absolu : dans ce cas, il est offert à l'utilisateur de mélanger les 3 canaux principaux R,V,B, mais sans contrôle des limites. On peut entrer des valeurs positives où négatives avec une somme inférieure, égale ou supérieure à 100%.
  2. RVB Relatif :dans ce cas, il est offert à l'utilisateur de mélanger les 3 canaux principaux R,V,B,mais avec contrôle des limites. On peut entrer des valeurs positives où négatives, mais dans tous les cas, le total sera ramené à 100%. Par exemple si vous entrez R=10% G=10% B=30%, cela sera équivalent à R=20% G=20% B=60%. Ce mode est celui "par défaut" utilisé par tous les préréglages fixes comme "Paysage": R=66% G=24% B=10%. Ce réglage est le plus intuitif, le plus simple, surtout si on n'entre pas de valeurs négatives.
  3. ROJVCBPM Absolu²² : (pour Rouge Orange Jaune Vert Cyan Bleu Pourpre Magenta). Pour l'anecdote, ce mixeur à 8 couleurs provient je pense d'une incompréhension, un utilisateur habitué à Lightroom, où est présent un "Égaliseur de Luminance" (alors que celui-ci n'était pas encore dans le module Noir et Blanc de Rawtherapee), a demandé l'extension du mixeur de 3 à 8 couleurs. Ce mixeur "spécial" possède 2 options intéressantes:
    • ajuster les couleurs complémentaires - dans ce cas, lorsqu’on agit sur un des curseurs "OJCPM", une correction est automatiquement assurée sur les couleurs complémentaires principales (rouge, vert, bleu);
    • algorithme OJCPM: lorsqu'il est sur "Linear", la réponse est strictement proportionnelle à la force souhaitée et interagit directement et proportionnellement sur les 2 couleurs principales, par exemple "orange", interagit sur "rouge" et "vert"; à l'inverse "Special effects" - comme son nom l'indique introduit des bizarreries dans la "conversion" de "orange" vers "rouge" et "vert" (réponse non linéaire, avec interaction possible sur le bleu selon les valeurs des curseurs).
    Ce réglage et de loin le moins intuitif, là où la créativité sera maximum.
  4. ROJVCBPM Relatif : comme ci-dessus, mais en conservant un total de 100% pour les 3 canaux principaux (Rouge Vert Bleu)
Filtre de couleur

Le filtre de couleur simule les prises de vues avec un filtre coloré placé devant l'objectif. Ces filtres réduisent la transmission d'une plage de couleur spécifique et affectent la luminosité. Par exemple un filtre rouge assombrit les ciels bleus et éclaircit les rouges. Ce filtre joue comme un multiplicateur vis-à-vis des réglages obtenus après "Préréglages".

Auto

Ce bouton active un algorithme qui opère un calcul sur l'ensemble de l'image et équilibre strictement les 3 canaux Rouge - Vert - Bleu pour donner à chaque couleur le même poids relatif.

Avertissements

Vous pouvez constater après actions sur les réglages possibles dans "Préréglages" (y compris avec "Ajuster les couleurs complémentaires" et "Algorithm OYCPM"), l'incidence sur le seul véritable réglage final du mixeur de canaux. La ligne située sous "Préréglages" fait apparaître 4 nombres, par exemple R:37.2% V=-82.3% B=126,6% Total=155%. Dans ce cas, la luminosité globale de l'image sera 55% plus importante que l'originale, et chaque pixels verra ses valeurs multipliées - avant mixage - par les 3 données précédentes.

Pour les valeurs positives et en mode relatif, le résultat est prédictible... C'est le mode le plus courant de ce mixeur (encore appelé mélangeur) de canaux. Par exemple on trouve sur le web, des valeurs à entrer pour simuler des films noir et blanc par exemple "Ilford Delta 100 : 21,42,37", etc.

A l'inverse, le mode absolu, les valeurs négatives, l'utilisation des curseurs "OJCPM" et de l'algorithme "Special effects", peut aboutir à des résultats inattendus : écran noir, artefacts,...

Correction gamma

Vous pouvez changer le rendu des tons de chaque canal (R,V,B), en modifiant le gamma. Cette commande simule sensiblement le rendu des papiers sous l'agrandisseur (dur, normal, doux). Plus les curseurs seront à gauche (valeurs inférieures à zéro) plus l'image sera sombre et contrastée, plus ils seront à droite (valeurs positives) plus l'image sera douce. Attention, il n'y a pas de bug pour le canal Bleu : en effet le choix fait d'utiliser Prophoto, comme profil de travail, rend le canal bleu peu opérant. Il suffit de choisir sRGB pour voir l'effet.

Courbes avant après

Ces courbes ont un mode d'emploi et une finalité identique à ce qui est décrit dans le chapitre Courbes tonales de l'outil Exposition.

Elles permettent une personnalisation du module "Noir et blanc", le rendant ainsi "indépendant" des modifications pouvant être réalisées par ailleurs.

A noter que la courbe "après" ne dispose que d'un seul "mode", car l'image est maintenant en noir et blanc !

Virage Partiel

Vous pouvez utiliser Virage partiel avec l'outil Noir et Blanc pour produire des effets spéciaux.

Vous pouvez également utiliser Virage partiel avec les simulations de film noir et blanc à condition d'activer l'outil Noir et Blanc.

L'architecture (l'emplacement des divers outils dans le processus de traitement), ainsi que les algorithmes "Virage partiel" et "Noir et Blanc" ont été adaptés afin de profiter au maximum des effets conjugués.

Tous les modules de "Virage partiel" permettent une action conjuguée. Néanmoins c'est Balance Couleur Ombres / Tons moyens / Hautes lumières qui donnera le plus de possibilités. Essayez des allers et retours entre les Balance Couleur Ombres / Tons moyens / Hautes lumières et par exemple Mixage Lab, essayez les gammas et les courbes avant après.

Bien sûr l'atteinte des résultats devra faire l'objet d'itérations essais-erreurs, si vous recherchez des effets spéciaux.