Demosaicing/fr

From RawPedia
Jump to: navigation, search

Dématriçage


Les effets de cet outil ne sont visibles qu'à une échelle d'aperçu de 1:1 ou supérieure. Utiliser une fenêtre de détail (cliquer sur l'icôneNew-detail-window.png sous le panneau d'aperçu principal) pour visionner une partie de l'image, ou bien zoomer l'aperçu principal à 100% (aussi appelé 1:1) Gtk-zoom-100.png.



Illustration en éclaté d'un appareil photo montrant le capteur de lumière doté d'un filtre Bayer.
Disposition de type Bayer sur un capteur.
Profil/vue en coupe du capteur.

La plupart des appareils photo numériques de nos jours utilisent un filtre couleur placé devant le capteur. Pour afficher les fichiers raw les données du capteur doivent être 'dématricées'. Les appareils photo équipés d'un capteur Foveon X3 (Sigma) n'ont pas de filtre couleur et donc n'ont pas besoin de dématriçage. Ce dématriçage est la raison pour laquelle l'ouverture d'un fichier raw prend toujours un peu plus de temps que l'ouverture d'un fichier JPEG ou TIFF, où les données sont déjà "prêtes à l'affichage". RawTherapee offre plusieurs algorithmes de dématriçage, chacun avec ses propres caractéristiques. Les différences entre eux sont souvent très subtiles, on a besoin de zoomer à 200%, voire 400% pour découvrir les nuances, mais puisque le programme travaille sur la base «pixel par pixel» et que le dématriçage est la base sur laquelle tous les autres outils travaillent, le choix de l'algorithme de dématriçage peut avoir des effets visuellement significatifs si combiné avec d'autres outils, tels que ceux de netteté. Le choix de l'algorithme influence parmi d'autres choses, la qualité des détails très fins de l'image, si des motifs en labyrinthe, indésirables, risquent d'apparaître, et décide du niveau du rendu des bords colorés.

RawTherapee supporte le dématriçage des images produites par les capteurs de type Filtres Bayer et Filtres Fujifilm X-Trans. Si vous jetez un oeil dans l'onglet "Raw", vous y remarquerez deux outils : "Capteur à matrice de Bayer" et "Capteur à matrice X-Trans". Le paramétrage dans l'un de ces deux outils est sans effet dans l'autre. Si vous ouvrez une image raw issue d'un capteur de type Bayer, seuls les paramètres de l'outil "Capteur à matrice de Bayer" seront utilisés, les paramètres de l'outil "Capteur à matrice X-Trans" seront ignorés et réciproquement si vous ouvrez une image raw issue d'un capteur à matrice X-Trans. Par simplicité, nous allons décrire les deux ici.

Méthode

Les algorithmes de dématriçage suivants sont disponibles pour les fichiers raw issus de capteurs Bayer :

  • AMaZE
  • IGV
  • LMMSE
  • EAHD
  • HPHD
  • VNG4
  • DCB
  • AHD
  • Fast
  • Mono
  • None

Les algorithmes suivants de dématriçage sont disponibles pour les fichiers raw issus de capteurs X-Trans :

  • 3-Pass
  • 1-Pass
  • Fast
  • Mono
  • None

Quelle méthode de dématriçage devez vous choisir ?
Cette page a pour ambition de vous dire tout ce qu'un photographe doit connaître au sujet des divers algorithme, mais il n'y a pas tant de choses à dire car les explications deviendraient vite techniques et de nature informatique et mathématique. Après la lecture de cet article vous devriez savoir que LMMSE et IGV doivent être utilisés sur les photos à haut ISO et que dans la majorité des autres cas vous devez garder la méthode par défaut AMaZE, mais bien sur vous êtes libre d'explorer par vous même et de tester chaque méthode sur vos propres fichiers raw. Il est sans intérêt de lire un article quelque part sur internet qui prétend qu'une méthode particulière est meilleure parce qu'elle a donné les meilleurs résultats dans leurs tests, alors que les performances de chaque méthode dépendent spécifiquement du capteur présent dans votre appareil photo et même des ISO, donc gardez notre conseil à l'esprit, réalisez vos propres tests et forgez vous vos propres idées !

RawTherapee versions 4.2.91 et suivantes utilise toujours la méthode de dématriçage que vous avez choisie indépendamment du niveau de zoom.

RawTherapee dans ses versions antérieures à 4.2.91 utilise l'algorithme Fast (rapide) pour ouvrir l'image à éditer. Ensuite la méthode de dématriçage choisie est appliquée quand l'image est zoomée à 100% ou quand la fenêtre Vue détaillée est ouverte. La méthode choisie est aussi utilisée pour le traitement par lots. Il n'est pas recommandé de choisir la méthode Fast pour la conversion finale vu que c'est un algorithme de basse qualité à usage d'affichage.

AMaZE (Aliasing Minimization and Zipper Elimination) est la méthode par défaut de dématriçage de Rawtherapee car elle donne les meilleurs résultats dans la plupart des cas. Dans RawTherapee de versions 2.4 et antérieures, VNG4 était habituellement l'algorithme préféré pour les appareils Olympus vu que AMaZE n'existait pas encore et que VNG4 éliminait certains artefacts gênants qui pouvaient avoir été provoqués par les autres méthodes, mais depuis l'introduction de la méthode AMaZE dans la version 3.0 de RawTherapee, les utilisateurs d'Olympus peuvent la préférer.

DCB produit des résultats similaires à AMaZE. AMaZE peut souvent se montrer légèrement supérieur dans la récupération des détails, alors que DCB peut être plus efficace pour éviter les fausses couleurs, surtout dans les images en provenance d'appareils photo dépourvus de filtres anti-aliasing.

En cas de travail sur des images à hauts ISO, très bruitées, en conjonction avec l'outil Réduction du bruit, il est recommandé d'utiliser les méthodes de dématriçage LMMSE ou IGV. Il empêcheront l'apparition d'artefacts en labyrinthe, et que l'image apparaisse délavée en raison d'un traitement intense de la réduction du bruit.

Si vous utilisez un appareil photo moyen format avec un objectif grand angle quasi symétrique, tels que les Schneider Digitar 28mm ou 35mm, il est probable que le fichier souffre de diaphonie, surtout si l'objectif est décalé (en raison de l'arrivée de la lumière sous un angle très fermé avec ces objectifs, une partie de la lumière déborde sur le pixel voisin du capteur), et dans ce cas, vous pouvez obtenir des artefacts en labyrinthe avec AMaZE et DCB à cause de la séparation du canal vert provoqué par la diaphonie. Si, a l'aide d'adaptateurs, vous combinez un appareil photo sans miroir et un objectif grand angle conçu pour le film, vous pouvez aussi obtenir de la diaphonie. Il peut alors être préférable d'utiliser l'algorithme VNG4 (Variable Number of Gradients), plus robuste, qui gère bien cette situation, au prix de quelques fins détails. Une autre alternative consiste à valider l'équilibrage du vert pour atténuer la différence entre les canaux verts.

AHD (Adaptive Homogeneity-Directed), EAHD (Horvath's AHD) et HPHD (Heterogeneity-Projection Hard-Decision) sont d'anciennes méthodes qui sont généralement lentes et inférieures aux autres méthodes.

None signifie qu'il n'y a pas de dématriçage. Cela peut être utile pour des diagnostics, mais vous ne devez pas l'utiliser en photographie.

Mono n'est utile que pour les utilisateurs soit d'appareils photo monochromes ou dont le filtre mosaïque de couleur est retiré.

Fast est une méthode de dématriçage très rapide mais simple et de basse qualité, non recommandée.

3-Pass est une méthode de dématriçage pour appareils photo munis de capteurs X-Trans (Fuji). Elle exécute trois passes sur l'image ce qui donne des résultats plus nets bien que cela ne soit visible que sur des photos de bas ISO. Elle est plus lente que 1-Pass.

1-Pass est une méthode de dématriçage pour appareils photo munis de capteurs X-Trans (Fuji). Elle est plus rapide que la méthode 3-Pass bien que légèrement inférieure en qualité, mais cette différence n'est visible que dans les prises de vues à bas ISO, aussi, si la vitesse vous pose problème, vous pouvez utiliser cette méthode dans les hauts ISO sans différence visible de qualité.

Itérations pour la suppression des fausses couleurs

Etablit le nombre de passes du filtre médian réalisées pour supprimer les artefacts de dématriçage lors de l'application de l'algorithme de dématriçage. De fausses couleurs (mouchetage) pourraient être introduites pendant la phase de dématriçage où de très fins détails sont résolus. La suppression des fausses couleurs est similaire à l'adoucissement de la couleur. Le canal de luminance n'est pas affecté par cette suppression.

Les fausses couleurs sont le plus souvent apparentes dans les images en provenance d'appareils photo dépourvus de filtres anti-aliasing. Remarquez que c'est le plus souvent l'algorithme de dématriçage qui est la facteur déterminent dans l'importance que prendra le problème des fausses couleurs que vous aurez à gérer. Dans certaines situations, il peut être préférable de changer l'algorithme de dématriçage plutôt que de valider la suppression des fausses couleurs, car ce dernier réduit la résolution des couleurs.

Comment trouver la meilleure méthode de dématriçage

Une bonne image pour tester dessus les algorithmes de dématriçage. Zoomée à 800%, on peut facilement voir que VNG4 n'est pas un bon choix pour ce fichier raw de Pentax K10D, car il y a des points où il ne devrait pas, et le détail des briques du mur (la partie orange sur la droite) est délavé.

Zoomer à au moins 100% (1:1) et essayer tous les algorithmes de dématriçage, voir celui qui fonctionne le mieux. Les tester sur des photos bien piquées avec des petits détails et des motifs répétitifs minuscules, tels que ceux ondulants d'un tissu (rechercher des artefacts en forme de labyrinthe), ceux d'un mur en brique lointain, ceux d'un panneau routier rond lointain (rechercher le moiré le long des bords ronds), et tester avec des prises de vues à faible ISO et à haut ISO. Utilisez des photos réalisées avec votre propre appareil, le meilleur pour les raw d'un Nikon n'est peut-être pas le meilleur pour ceux d'un Olympus.

Appareils photo monochromes

Un appareil monochrome a le même filtre de lumière devant chaque pixel, ce qui produit une image en noir et blanc et aucun dématriçage n'est nécessaire. Certains de ces appareils n'ont pas de filtre infra-rouge et sont de ce fait sensibles à cette lumière, ce qui peut être exploité pour la réalisation de photos noir et blanc créatives.

RawTherapee supporte les appareils monochromes, mais l'interface utilisateur n'est pas adaptée, ainsi lorsqu'un fichier monochrome est chargé, tous les outils pour la couleur restent actifs (ils ne feront rien bien sûr). Il vous faut vivre avec cela, les appareils monochromes sont rares, nous n’investissons donc aucun effort pour créer une interface dédiée exclusivement aux versions monochromes.

Il y a quelques facteurs additionnels à prendre en compte pour travailler avec des fichiers monochromes : certains appareils monochromes prétendent ne posséder qu'un seul canal monochrome et une matrice de couleur neutre, comme le Leica M Monochrom, tandis que d'autres prétendent avoir des canaux RVB dans une configuration type Bayer (comme les Phase One IQ260 Achromatic, ou les appareils modifiés pour l'infra rouge). S'il n'y a qu'un seul canal, RawTherapee le détecte et n'effectuera aucun dématriçage (la choix du dématriçage reste accessible mais est sans effet), et tout fonctionne normalement. Cependant, en présence d'une configuration type Bayer, le dématriçage sera réalisé et une matrice de couleur sera appliquée. Pour empêcher cela, vous devez sélectionner l'option de dématriçage "Mono", et sélectionner "Sans profil" comme profil d'entrée dans l'onglet Couleur, panneau ICM.