General Comments About Some Toolbox Widgets/fr

From RawPedia
Jump to: navigation, search

Commentaires généraux à propos de certains éléments d'interface graphique (Widgets) de la boite à outils

'Cet article est important, certaines choses peuvent vous sembler évidentes si vous êtes un utilisateur expérimenté, cependant, certaines autres choses vous sont assurément inconnues et leur connaissance est indispensable pour mieux utiliser RawTherapee, plus vite et plus facilement. Prenez cinq minutes pour le lire !


Le panneau à droite de l'aperçu contient les commandes de tous les outils disponibles dans Rawtherapee. Ils peuvent faire beaucoup de choses, peut-être même bien plus que ce que vous n'aurez jamais envie de faire ! Si vous êtes nouveau dans RawTherapee ou nouveau dans le traitement des fichiers raw en général, ne vous sentez pas perdu, il n'est pas utile d'intervenir sur tous les curseurs pour obtenir un bon résultat. Dans ce chapitre, vous trouverez une brève description de l'utilisation de ces outils, onglet après onglet.

Panneaux

Un panneau est un élément refermable qui contient des boutons, des outils, des histogrammes, etc. L'onglet Editeur possède trois panneaux principaux : Celui sur la gauche qui contient l'historique, celui sur la droite qui contient les outils et si vous êtes en mode "Editeur unique, onglets verticaux" celui en haut qui contient La bande film. Ils peuvent être masqués en utilisant les petits boutons fléchés ou les raccourcis clavier, libérant de la place supplémentaire pour l'aperçu de l'image.

Vous pouvez utiliser la molette de la souris pour faire défiler les panneaux vers le haut ou le bas sans craindre de modifier accidentellement la valeur des curseurs, car RawTherapee exige le maintien enfoncé de la touche Majuscule (Shift) pendant l’utilisation de la molette si votre intention est de modifier un curseur ou de vous déplacer au travers des options d'un menu déroulant (appelé "combobox").

Outils

RawTherapee dispose de nombreux outils, et chaque outil possède un ou plusieurs contrôles, ou Composant d'interface graphique ou widgets, que vous pouvez tourner ou déplacer ou pousser ou glisser pour faire agir le programme. Les outils sont répartis parmi les onglets Exposition, Détail, Couleur, Ondelettes, Transformation, Raw et Métadonnées, par exemple l'onglet Exposition est doté d'outils qui traitent de l'exposition, tels que l'outil Exposition et l'outil Ombres/Hautes lumières, etc., l'onglet Couleur possède l'outil Balance des blancs, et ainsi de suite.

En raison du grand nombre des outils, vous comprendrez que l'espace vertical de l'écran est précieux, et vous souhaiterez par moments cacher certains outils au profit des autres. RawTherapee rend cela aisé. Cliquer droit sur le titre d'un outil le déroule et ferme (enroule) tous les autres outils du même onglet. Vous apprendrez à aimer ce raccourci quand vous réaliserez le temps que vous aurait demandé une fermeture manuelle …

A la gauche de la plupart des titres d'outils, il y a un bouton qui permet d'activer ou désactiver l'outil correspondant. La notion d'être actif ou inactif n'a pas toujours de sens, par exemple que signifie pour l'outil Balance des blancs d'être inactif ? Il doit toujours y avoir une balance des blancs en action. Donc, pour ces outils, le bouton activer/désactiver est remplacé par un symbole triangulaire qui permet de les dérouler/enrouler. Enfin, vous remarquerez que dans l'onglet Navigateur de fichiers, si vous sélectionnez plusieurs photos, alors le bouton peut prendre un troisième état ressemblant à une demi-activation, cet état, appelé "inconsistant", signifie que l'outil en question n'est pas activé pour toutes les photos sélectionnées.

Tool disabled. Outil désactivé.

Tool enabled. Outil activé.

Tool inconistent. Outil inconsistant.

Tool collapsed. Outil enroulé.

Tool expanded. Outil déroulé.

Curseurs

Chaque curseur possède trois valeurs en mémoire :

  • La valeur courante, quand vous bougez le curseur dans une position quelconque
  • La valeur 'par défaut', celle que le programmeur a établi comme défaut. Elle peut être rappelée en cliquant sur le bouton 'Réglages par défaut'.
  • La valeur 'initiale', qui est la valeur réglée dans le profil utilisé lors du chargement de l'image dans l'éditeur. Elle peut être rappelée avec un Ctrl+clic sur le bouton 'Réglages par défaut'.

Comme écrit ci-dessus, si vous désirez déplacer un curseur en utilisant la molette de la souris, ou bien vous déplacer au travers des options d'un menu déroulant, assurez vous de maintenir enfoncée la touche Majuscule (Shift) pendant l’utilisation de la molette, sinon au lieu de déplacer le curseur, vous ferez défiler le panneau vers le haut ou le bas.

Editeurs de courbes

RawTherapee dispose de trois types d'éditeurs de courbes : Pour les Courbes de Seuil, les Courbes Tonales et les Courbes Plates. Ils sont explicités ci-dessous avec quelques précisions d'ordre général.

Courbes de Seuil

Les Courbes de Seuil sont les plus simples. Elles sont utilisées pour indiquer à un outil de RawTherapee la valeur de la tonalité (ou de la teinte ou de la saturation) que vous désirez voir traitée (ou traitée différemment).

Comme exemple, considérons l'éditeur de la courbe de seuil de l'outil Détail -> Netteté.
Seuil de Netteté
Dans l'exemple présenté, la courbe indique à l'outil netteté d'introduire rapidement la netteté dans les zones sombres (la ligne en pente raide sur la gauche), de la maintenir au maximum pour les zones intermédiaires (la zone en plateau) puis de diminuer lentement la netteté dans les hautes lumières (la longue pente douce). Cliquer/glisser l'un des points de contrôle déplacera la pente montante ou descendante depuis ce point. Pour déplacer le point seulement, et non pas la courbe, maintenir enfoncée la touche majuscule pendant le glissement.

En haut à droite, se trouve le bouton reset, qui retourne aux réglages par défaut.

Attention retourner aux réglages par défaut de la courbe est considéré comme une modification de la courbe, aussi, si vous venez de modifier la courbe et malencontreusement cliqué sur le bouton Reset, il n'est pas possible de récupérer la courbe. (Ctrl-z reviendra d'un pas dans la liste de l'Historique, pas dans l'édition de la courbe). Ce commentaire s'applique aussi aux Courbes Tonales et aux Courbes Plates.

Vous trouverez également des Courbes de seuil dans les outils Contraste par niveaux de détail et Vibrance.

Vous avez sans doute remarqué que les Courbes de Seuil sont en fait constituées de quelques segments de droite plutôt que de courbes. Si cela vous chagrine, faites donc une pause avant de passer aux Courbes Plates

Commentaires généraux à propos des Courbes Tonales et Plates

Les Courbes Tonales et Plates sont plus performantes que les Courbes de Seuil et possèdent des contrôles supplémentaires.

Chaque éditeur de courbe Tonale ou Plate possède un bouton pour la sélection du type. Il est appelé bouton à bascule, c'est à dire qu'il restera activé ou désactivé après chaque clic dessus. Faire basculer activé/désactivé le bouton de la courbe aura pour effet de respectivement afficher/cacher son éditeur associé. C'est très pratique et fait gagner beaucoup de place lorsqu'il faut gérer des groupes de courbes (par ex. voir l'éditeur d'Ajustements Lab).

Ces courbes disposent d'un bouton Reset sur la droite qui réinitialisera la courbe affichée (ou le bouton activé) seulement.

Elles disposent aussi d'un outil pipette et d'un outil de création des valeurs d'entrée/sortie, qui justifient leur propres chapitres.


Pipette

L'outil pipette a détecté la teinte exacte de la fleur violette pour facilement la rendre plus rouge en utilisant la courbe TT.

La plupart des courbes dans RawTherapee possèdent un bouton pipette Editmodehand.png. Cette fonctionnalité est un moyen efficace de viser des teintes spécifiques, des tonalités et des zones d'une saturation particulière, et son utilisation rend le peaufinage de vos images plus facile et plus rapide. Supposons que vous vouliez changer la teinte violette d'une fleur, pour la rendre plus rouge. Sans la pipette, vous auriez à deviner la nuance exacte de la teinte, sinon la gamme des nuances affectées serait trop étendue avec la conséquence de modifier des choses qu'on ne désirait pas modifier. Avec la pipette, vous cliquez simplement sur la fleur, et un point apparaît dans la courbe concernée. Vous pouvez ajuster ce point selon votre désir, sachant qu'il représente la teinte exacte que vous désirez modifier.

L'outil pipette doit être activé pour chaque courbe, simplement en cliquant dessus. Maintenant lorsque vous survolez l'aperçu principal avec le curseur de la souris vous remarquez qu'une ligne verticale (voire même quatre) apparaît dans le panneau de la courbe. Cette ligne représente la valeur des pixels que vous survolez. Pour placer un point de réglage sur la courbe, pour la valeur que vous survolez, Appuyez sur la touche Ctrl + clic gauche dans l'aperçu, un point apparaît sur la courbe. Vous pouvez ajuster ce point sans quitter la zone d'aperçu, gardez le clic gauche de la souris appuyé après avoir placé le point sur la courbe, et en déplaçant la souris de haut en bas, on déplace le point de haut en bas. Rappelez vous qu'en maintenant enfoncée la touche Ctrl pendant l'édition du point de la courbe, la vitesse de la souris décroit permettant d'ajuster le point avec une grande précision, mais cela n'est pas utile en général, donc après appui sur la touche Ctrl + clic gauche pour placer le point, lâchez la touche Ctrl, mais maintenez appuyé le bouton gauche de la souris.

Pour désactiver la pipette, soit cliquer droit n'importe où dans l'aperçu, soit cliquer gauche à nouveau sur le bouton de la pipette.

Il n'est pas utile de désactiver la précédente pipette pour l'utiliser à nouveau sur une autre courbe, simplement l'activer comme d'habitude, et l'ancienne est automatiquement désactivée.


Valeur d'entrée/sortie de la courbe

Introduit avec la version 4.2.192, chaque courbe dispose d'un outil de création de valeurs d'entrée/sortie. Vous pouvez utiliser cet outil par exemple pour faire correspondre sur une photo des couleurs cibles avec des couleurs connues de correction.

L'outil fonctionne avec des points, et la méthode la plus probable avec laquelle vous allez créer ces points est en utilisant la pipette. Pour cet exemple, nous allons commencer avec une courbe sans aucun point et en créer quelques uns avec la pipette. Cliquez sur le bouton Edition des valeurs d'entrée/sortie Gtk-edit.png auprès de la courbe, et cliquez aussi sur le bouton Pipette Editmodehand.png. Vous voyez maintenant des valeurs "E" (entrée) and "S" (sortie) affichées sous la courbe, ils correspondent au point situé sous le curseur de la souris si vous la déplacez au-dessus de la courbe. Maintenant, déplacez le curseur au-dessus de l'image en aperçu. Puisque vous avez activé la pipette, vous pouvez maintenir appuyée la touche Ctrl et cliquer sur un endroit particulier de l'aperçu pour placer un point sur la courbe qui correspond à la valeur de cet endroit (quelque puisse être cette valeur, par exemple pour la courbe L*, la valeur est la valeur interne du pixel à l'endroit en question et pour cet instant dans le pipeline interne de RawTherapee, et la valeur de sortie est cette valeur transformée par la courbe). Faite cela, Ctrl+clic à un endroit de l'aperçu. Un point apparait sur la courbe. Pour éditer les valeurs d'entrée/sortie du point, cliquer droit dessus. Il devient rouge avec un anneau rouge. Maintenant vous pouvez modifier les valeurs d'entrée/sortie et voir le point bouger en temps réel. Une fois la modification terminée, soit cliquer droit n'importe où dans le cadre de la courbe (en dehors du point) pour quitter le mode édition, ou simplement cliquer le bouton Edition des valeurs d'entrée/sortie pour le désactiver.

Courbes tonales

Les Courbes Tonales sont assez mal nommées car, si certaines sont utilisées pour régler la tonalité, d'autres le sont pour régler la saturation, la chromaticité ou d'autres propriétés. Elles sont utilisées pour transposer une valeur d'entrée (sur l'axe horizontal ou X) vers une valeur de sortie (mesurée sur l'axe vertical ou Y). Si les maths ne sont pas votre première langue, ne vous inquiétez pas, après avoir joué un peu avec elles, tout le monde comprend rapidement leur fonctionnement de façon intuitive.

Courbe Tonale avec la liste déroulante des types

En guise d'exemple, considérons la figure à droite, extraite de l'outil Exposition. La partie droite du graphisme représente les tons les plus sombres, la partie droite les plus clairs de la photo. Vous voyez que la partie inférieure gauche de la courbe a été remontée. Cela engendre un éclaircissement des parties sombres. De façon similaire, la partie supérieure droite de la courbe a été descendue, assombrissant les parties claires.

La figure montre la liste déroulante des types. Les courbes tonales présentent quatre différentes façons de manipuler la courbe :

  • Linéaire : Le type par défaut, une ligne droite qui n'applique aucune modification aux valeurs d'entrées. Les initiés aux mathématiques remarqueront qu'il s'agit de la courbe y=x. Les autres se contenteront de régler la courbe sur Linéaire pour la désactiver.
  • Personnalisé : Le type le plus répandu dans les autres logiciels. Cliquer n'importe où pour déposer un point de contrôle puis le glisser pour modifier la forme de la courbe. Le point en haut à droite représente les zones les plus claires de la photo. Glisser ce point verticalement vers le bas pour rendre les hautes lumières moins claires; le glisser horizontalement vers la gauche pour rendre les zones claires encore plus claires, peut être au prix d'une surexposition. Le point en bas à gauche représente les zones les plus sombres de la photo. Glisser ce point horizontalement vers la droite pour assombrir la photo, peut être au prix d'une sous-exposition. Le glisser verticalement pour éclaircir les ombres.
  • Paramétrique : Permet l'utilisation de curseurs plutôt que directement glisser des points de la courbe. Cliquer droit sur la zone de sélection (Parametric curve bar.png) remet les index à leur position par défaut. (Le bouton reset le fait aussi).
  • Cage de contrôle : A première vue ce type de courbe ressemble beaucoup à la courbe Personnalisé, mais il y a quelques différences. avec la courbe Personnalisé, ceele ci passe par tous les points de contrôle. Ce qui n'est pas le cas avec la courbe Cage de contrôle, ici les points de contrôle attirent la courbe mais elle ne les rejoint pas. Une autre différence est la possibilité avec la Cage de contrôle d'avoir une section rectiligne de la courbe, impossible avec la courbe Personnalisé. La Cage de contrôle nécessite au moins trois points pour cela (soit cinq au total). Tenir enfoncée la touche Maj pendant le déplacement du point de contrôle vous aidera à l'aligner entre le point précédent et le point suivant (alors affichés en rouge par l'outil 'accrocher'), créant ainsi une droite. Beaucoup d'utilisateurs préfèrent la courbe de type Cage de contrôle aux autres.

La Courbe Plate

La couleur d'entrée verte (ligne verticale) est changée en couleur de sortie bleue (ligne horizontale).

Nombre d'outils de RawTherapee utilisent la Courbe Plate :

C'est d'utilisation très simple une fois le principe compris, aussi utilisons l'égaliseur TSV dans l'onglet Colour.png Couleur en guise d'exemple. Cliquez sur l'icône de la liste déroulante Drop-down.png près du bouton T(einte) et choisissez CurveType-controlPoints.png Points de contrôle minima/maxima. Vous voyez maintenant six points sur la ligne horizontale du milieu et six lignes verticales qui passent par ces points. Notez que ces lignes sont colorées; de la gauche vers la droite : rouge, jaune vert, turquoise, bleu et magenta. Maintenant cliquez sur le point le plus à gauche (le curseur se transforme en petite main) et glissez le légèrement vers le haut puis vers le bas. Résultat : les rouges deviennent verts puis bleus et magenta si le curseur est déplacé vers le haut, et roses puis bleus et verts si le curseur est déplacé vers le bas.

Remarquez qu'une nouvelle ligne horizontale apparaît lorsque vous commencez à déplacer le point, et notez comment sa couleur change. L'axe vertical représente les couleurs d'entrée, et l'axe horizontal les couleurs de sortie.

Lorsque vous cliquez et glissez une ligne verticale (une ligne, pas le point !), le tout début du déplacement détermine le type de mouvement : vertical ou horizontal (aussi faite attention à ce début du déplacement si vous voulez maitriser la suite). Si vous désirez bouger le point dans les deux directions en même temps, alors cliquer/glisser le point lui-même. Pour ne déplacer le point que dans une seule direction (horizontale ou verticale) vous pouvez utiliser la fonction 'accrocher' en tenant enfoncée la touche Maj pendant le déplacement du point.

Un point neutre est vert, un point modifié est noir.

Il est facile de voir si un point est dans sa position neutre (c'est à dire sur la ligne du milieu) car dans ce cas, sa couleur est verte. Dès que vous bougez un point de sa valeur neutre, il devient noir.

L'Egaliseur TSV s'enroule autour de l'axe horizontal, si bien que la ligne verticale complètement à gauche est la même que celle complètement à droite. Vous pouvez le constater en glissant la ligne rouge à gauche un peu plus vers la gauche. Maintenant le point de gauche sur le graphe est à la même position que le point complètement à droite. En maintenant la touche Maj appuyée pendant le déplacement d'un point, on l'empêche de s'enrouler autour de l'axe horizontal, cela est utile pour éviter des marches accidentelles de la courbe vers des endroits difficiles à voir le long des bords.

Vous pouvez effacer des points en les glissant en dehors du cadre de l'éditeur. Vous pouvez en ajouter en cliquant quelque part sur la courbe. Quand vous placez la souris sur un des points, un indicateur jaune et bleu apparaît. Placez la souris sur le jaune et le curseur se transforme en flèche vers la gauche. Maintenant, glissez ce point vers la gauche pour modifier la tangente de la courbe. Même démarche avec l'indicateur bleu.

Pour se faire une idée sur le fonctionnement de cet éditeur, effacez tout sauf deux couleurs (par exemple le rouge et le jaune) et déplacez les tangentes autour du point, changez la courbe et regardez ce qui arrive à votre photo.

Ré-initialiser la courbe Teinte sur "Linéaire" (supprimer tout changement) en cliquant sur l'icône de ré-initialisation Gtk-undo-ltr.png à droite du bouton Valeur. Pour comparer entre les effets de la courbe Teinte avec linéaire : commuter entre "Linéaire" et "Points de contrôle minima/maxima" dans le menu déroulant placé auprès de ce bouton. Ou bien utilisez la liste de l'Historique sur le coté gauche de l'écran.

Il est possible d'enregistrer une courbe pour un usage ultérieur en cliquant sur le bouton symbolisant un disque. Noter que seule la courbe en cours (présentée) T, S ou V est enregistrée, non pas les trois. Donc, ne donnez pas à la courbe un nom tel que ma_tsv car il ne décrit pas si la courbe concernée est T, S ou V, mais plutôt donnez un nom comme ma_teinte, ma_sat et ma_val. L'extension ".rtc" est ajoutée automatiquement.

La zone d'aperçu

L'aperçu est conçu pour vous montrer le résultat le plus réaliste possible, Cependant, garder en tête que plus l'image est grande et plus le temps de traitement est long. Pour des raisons de rapidité, l'aperçu des effets de la plupart des outils est calculé non pas sur l'image pleine et entière (ce qui demanderait exactement le même temps que pour l'enregistrement, rendant impossible l'usage des curseurs et des courbes pendant ce temps), mais sur l'image de l'aperçu qui fait la taille de la fenêtre de l'aperçu. Par ailleurs, beaucoup d'outils, tels que l'outil Exposition, peuvent s'appliquer sur une image de n'importe quelle taille, et leurs effets seront identiques indépendamment de la taille de l'image en question. Cependant, certains outils dépendent de la taille, par exemple, tous les outils de l'onglet Détail, ce qui signifie que si vous appliquez l'un de ces outils sur une grande image (nombreux pixels) et sur une version réduite de cette image (nombre de pixels moindre) et qu'ensuite vous réduisiez le nombre de pixels de la grande image pour obtenir le même nombre que sur la petite, alors vous aurez deux images différentes. Pour des raisons de rapidité, RawTherapee doit utiliser une petite image en aperçu afin que votre travail soit rapide et fluide, mais cela signifie que les effets des outils sensibles à la taille ne seront pas représentatifs puisqu'appliqués sur un aperçu fortement zoomé arrière. Nous avons donc pris la décision de soit désactiver complétement les effets de ces outils dans l'aperçu si le zoom n'est pas d'au moins 100%, soit de garder les effets dans l'aperçu mais de vous prévenir que la visualisation de l'aperçu zoomé à moins de 100% peut s'avérer imprécis en fonction des paramétrages de l'outil (par exemple Compression tonale et Niveaux d'ondelettes peuvent être précis ou pas à des niveaux de zoom inférieurs à 100%, en fonction de leurs réglages). Vous reconnaîtrez les outils concernés car ils sont repérés par une icône "1:1" Zoom 100 identifier icon. tout près de leur nom. RawPedia détaille dans leur page le niveau de précision de l'aperçu pour tous les outils concernés.