Difference between revisions of "The Image Editor Tab/fr"

From RawPedia
Jump to: navigation, search
(updated)
(Histogramme: updating)
Line 126: Line 126:
  
 
=== Histogramme ===
 
=== Histogramme ===
 +
 +
[[File:Rt57 histogram wide labeled.png|center]]
 +
 +
[[File:RT57 histogram ani.gif|frame|L'histogramme dans RawTherapee 5.7, présentation d'un histogramme affichant les données raw dans les trois modes :  linéaire-linéaire, linéaire-log et log-log. On constate qu'il n'y a pas de dépassement de domaine.]]
 +
 +
[[File:Rt histogram rgbindicator.png|frame|L'indicateur RVB précise la position dans l’histogramme des valeurs R, V, B et L du pixel survolé par la souris.]]
 +
 +
Un histogramme, en photographie, est une représentation graphique du nombre de pixels ayant une valeur donnée. Typiquement, l'axe horizontal représente la gamme des valeurs possibles et l'axe verticale représente le nombre de pixels ayant cette valeur.  Les axes ne sont pas nécessairement linéaires, RawTherapee peut aussi représenter un histogramme logarithmique. 
 +
 +
Indépendamment du nombre de bits utilisés pour la profondeur de la photo, l'histogramme proprement dit possède une précision de 256 intervalles d’échantillonnage. Pour comprendre cela, prenons l'exemple d'une image de précision 16 bits en nombres entiers. La gamme des valeurs possibles s'étend depuis 0 jusqu'à 65535 (2^16 = 65536 valeurs possibles, et puisque 0 est la valeur minimale autorisée, alors la valeur maximale est 65535). Vouloir dessiner un histogramme exploitant une précision de 16 bits signifierait qu'il devrait avoir une largeur de 65535 pixels pour représenter toutes les données fidèlement, or aucun écran aujourd'hui n'appproche cette largeur. En conséquence, tous les pixels ayant une valeur comprise entre 0 et 255 (65535/256*1) sont regroupés dans le premier "intervalle". Le second intervalle contient le compte de tous les pixels ayant une valeur comprise entre 256 et 511 (65535/256*2). Le troisième intervalle représente les valeurs de 512 à 767 (65535/256*3), et ainsi de suite
 +
 +
 +
Drawing a histogram using 16-bit precision would mean that it would need to be 65535 pixels wide to faithfully represent the data, and no screen today is anywhere near that wide. Instead, all pixels with values from 0 to 255 (65535/256*1) are grouped into the first "bin". The second bin consists of a count of all pixels with values from 256 to 511 (65535/256*2). The third bin represents values 512 to 767 (65535/256*3). And so on until bin 256. This happens regardless of the input image's bit depth - and RawTherapee's engine uses 32-bit floating-point precision anyway.
 +
 +
The main histogram can simultaneously show one or more of the following:
 +
* [[File:Histogram-red-on-small.svg]] the red channel,
 +
* [[File:Histogram-green-on-small.svg]] the green channel,
 +
* [[File:Histogram-blue-on-small.svg]] the blue channel,
 +
* [[File:Histogram-silver-on-small.svg]] CIELab luminance,
 +
* [[File:Histogram-gold-on-small.svg]] [http://en.wikipedia.org/wiki/Chromaticity chromaticity].
 +
* [[File:Histogram-bayer-on-small.svg]] red, green and blue channels of the source raw image before demosaicing.
 +
 +
The histogram shows the channels listed above using the gamma-corrected output profile when the gamut button [[File:Gamut-hist.png]] is disabled (default), or using the working profile when the button is enabled. The status of this button also affects the values shown in the Navigator panel, as well as the clipped shadow [[File:Warning-shadows.png]] and [[File:Warning-highlights.png]] highlight indicators. It does not affect the raw histogram.
 +
 +
Like water in a pipeline, image data flows through RawTherapee from the input file through various stages, most of which the user can control, to the output. The output could be the image saved in a file, or the image displayed on your screen. Each stage affects the color data. The histogram allows you to visualize this data at several stages. By default, the histogram shows color data as it will appear if you save the output image, including processing done at all intermediate stages. By enabling the gamut button [[File:Gamut-hist.png]] you can peak at the data at the early stage where it gets converted into the working space. You can even look at the raw data before any transformations or demosaicing are applied.
 +
 +
Let's examine the large histogram example above. Though it actually shows four histograms (red, green, blue and luminance), focus on one histogram at a time. The horizontal axis represents the possible values of the histogram, where "A" are the darkest values possible, "C" the mid-tones, and "E" the brightest possible values. The position of the histogram line on the vertical axis represents how many pixels have that value. We can see that there are zero pixels in the red channel with values around "A" (from zero to very dark), because the histogram line lies right along the bottom. There is a significant number of pixels where the red channel is dark (between A and B), and a significant number where it is light (around D). Then, importantly, there is a spike at the right end of the histogram, at E - it tells us that a large number of pixels have maximal red values - they are clipped.
 +
 +
Generally speaking, you should care when clipping occurs on skin, and not care when it's due to [https://en.wikipedia.org/wiki/Specular_highlight specular highlights]. If a histogram shows clipping, and if you care about the clipped regions, you should start by establishing where the clipping occurs. Check the raw histogram - are any channels clipped? If yes, then maybe [[Exposure#Highlight_Reconstruction|highlight reconstruction]] can help. If the raw histograms are not clipped, then all the required information is intact, and it is some stage downstream in the pipeline which causes clipping. Ensure your working profile's gamut is large enough by enabling the gamut button [[File:Gamut-hist.png]] to see histograms at the working profile stage of the pipeline. You might want to temporarily apply the [[Neutral]] profile to disable all the tools while checking, then revert. If your working space is not causing clipping (the default working space is ProPhoto and it's huge), then it's likely your adjustments which are causing clipping. Reduce exposure, go easy on the curves, use dynamic range compression if necessary.
 +
 +
Knowing how to read a histogram is a basic and very useful skill, as it can point out issues with your image regardless of how dim or miscalibrated your monitor may be.
 +
 +
 +
 +
 +
 +
 +
 +
 +
  
 
[[File:Rt histogram raw.png|frame|Histograme de l'image raw d'entrée. On constate qu'il n'y a pas de dépassement de domaine dans cette image et qu'elle est sous-exposée.]]
 
[[File:Rt histogram raw.png|frame|Histograme de l'image raw d'entrée. On constate qu'il n'y a pas de dépassement de domaine dans cette image et qu'elle est sous-exposée.]]

Revision as of 10:45, 10 September 2019

L’Éditeur

L'onglet Editeur dans RawTherapee 5.5.

Introduction

L'onglet Editeur est l'endroit pour travailler ses photos. Rawtherapee est par défaut en mode "Editeur unique, onglets verticaux" (ou SETM = Single Editor Tab Mode), le mode qui utilise le plus efficacement la mémoire et permet l'utilisation de la Bande film (décrite ci-dessous). Vous pouvez basculer en "Editeurs multiples"(ou METM = Multiple Editor Tabs Mode) en allant dans "Préférences > Général > Habitudes de travail", cependant chaque onglet Editeur exige une certaine quantité de mémoire RAM en fonction de la taille de l'image et des outils utilisés, et aussi la Bande film est cachée dans ce mode, donc, nous recommandons au moins d'essayer le mode SETM.

Le panneau Aperçu

Le panneau central affiche un aperçu de votre photo. Il est généré à partir des données raw et d'un calcul qui prend en compte les paramètres soit donnés manuellement ou bien enregistrés dans le profil de traitement utilisé à l'ouverture de la photo, tel que spécifié dans "Préférences > Traitement de l'image > Paramètres de traitement d'image par défaut". L'aperçu vous montre les effets de tous les ajustements que vous apportez. Notez que les effets de certains outils ne sont visibles avec précision que si l'image est zoomée à au moins 1:1 (100%). Ces outils sont repérés dans l'interface par une icône Zoom 1:1 juste après le nom de l'outil.

L'image affichée dans l'aperçu utilise l'espace colorimétrique de travail puis est convertie dans l'espace colorimétrique de l'écran si un tel espace est installé, ou bien dans un espace sRVB dans le cas contraire. Il ne prend pas en compte le Profil de sortie" de l'outil "Gestion de la couleur (ICM)".

Oups! Ma photo raw n'a pas le même aspect que le JPEG de l'appareil photo

Après l'ouverture d'une photo raw vous remarquerez qu'elle semble différente (souvent moins bien, plus sombre, moins piquée, plus terne, manquant de contraste) de la photo JPEG de l'appareil, ou de la même photo raw affichée par un autre logiciel. Qui est la cause ? Sorcellerie, les aliens, les opposums ou la conception ?

Il y a trois choses que vous devez connaître pour comprendre ce qui se passe ici :

  1. Votre appareil ne vous montre pas les vraies données raw lors des prises de vues. Il traite l'image raw de nombreuses façons avant de vous la présenter avec l'histogramme et l'aperçu sur l'afficheur numérique au dos de l'appareil. Même si vous avez réglé sur la position neutre, "0", tous les paramètres de traitement que le firmware de votre appareil permet de modifier, ce que vous voyez n'est pas une image non traitée. En fait, ce qui est affiché dépend des choix faits par les ingénieurs et managers qui ont développé votre appareil, ce qui comprend habituellement un courbe tonale personnalisée et un renforcement du contraste, de la netteté et de la réduction du bruit. Certains appareils, surtout les bas de gamme et les systèmes micro quatre tiers, peuvent aussi appliquer une correction de la distorsion de l'objectif pour non seulement corriger la distorsion en barillet et en coussin, mais aussi pour cacher de sévères problèmes de vignettage. Beaucoup d'appareils sous-exposent aussi vos photos de -0,3IL jusqu'à -1,3IL voire plus, dans le but de gagner de la place dans les hautes lumières. Au moment du traitement de l'image raw par l'appareil photo (ou un autre logiciel), la compensation d'exposition est accrue du même montant, faisant apparaître une luminosité correcte avec l'espoir dans le même coup de récupérer des hautes lumières. RawTherapee vous montre les vraies données raw, ce qui peut vous faire apparaitre vos photos foncées, il vous appartient de décider l'application de la correction d'exposition et de la façon de le faire, soit en utilisant le curseur Compensation d'exposition ou bien l'une des diverses courbes tonales. Augmenter la Compensation d'exposition rend le bruit plus apparent, indifféremment du fait qu'il soit réalisé par l'appareil photo ou bien RawTherapee, mais en dehors de cela RawTherapee n'ajoute pas de bruit ! Beaucoup d'appareils appliquent une réduction du bruit aux images JPEG (dans votre dos) pour diminuer le niveau de bruit après l'augmentation de la compensation d'exposition, ainsi vous pouvez vous attendre à une différence entre votre image JPEG sortie de l'appareil et l'image sortie de RawTherapee si la réduction du bruit n'est pas utilisée.
  2. Chaque fichier raw DSLR contient une image traitée JPEG. La plupart des fichiers raw contiennent une image JPEG de la même résolution maximum dont est capable votre appareil, et certains fichiers raw contiennent jusqu'à trois images JPEG ne différant que par leur résolution. Quand vous ouvrez des fichiers raw dans un autre logiciel, ce que vous voyez en général ne sont pas les données raw, mais l'image JPEG traitée et intégrée. Exemples de logiciels qui soit sont incapables de présenter les vraies données raw ou qui ne le font pas de par leur configuration par défaut : IrfanView, XnView, Gwenview, Geeqie, Eye of GNOME, F-Spot, Shotwell, gThumb, etc. Il est intéressant de mentionner maintenant que si vous prenez vos photos en mode "RAW+JPEG", vous gaspillez de la place disque pour rien car vos fichiers raw contiennent déjà les fichiers JPEG intégrés que vous pouvez voir en utilisant le programme listé. L'image JPEG intégrée peut différer d'une "externe" enregistrée en utilisant le mode "RAW+JPEG" pour la compression.
  3. La plupart des programmes de développement raw (ceux qui lisent vraiment les données raw réelles au lieu de se contenter du fichier JPEG intégré) y appliquent un traitement, tel qu'une courbe tonale basique, même si le paramétrage est au plus neutre possible, rendant ainsi impossible pour l'utilisateur le visionnage des données réelles, non modifiées contenues dans la photo raw. Adobe Lightroom en est un exemple. Comparer l'image réellement neutre de RawTherapee à une autre quasi neutre en provenance de ces autres programmes met en évidence les différences.

RawTherapee, d'un autre côté est conçu pour vous montrer la véritable image raw dans l'aperçu principal, vous laissant maître de la façon dont vous voulez traiter ces données. Lorsque vous utilisez le profil de traitement "Neutre" vous voyez l'image dématricée avec la balance des blancs de l'appareil dans votre espace colorimétrique de travail et aucune autre modification. Vous pouvez même voir l'image non dématricée et réglant l'option dématriçage sur "None" (Aucune). Pour vous fournir un point de départ plus agréable esthétiquement, nous fournissons une collection de profils de traitement avec RawTherapee. Après l'installation de ce dernier, le profile de traitement par défaut des fichiers raw est appelé de façon éponyme "Default". Nous fournissons aussi les profils "Default ISO Medium" (ISO moyen par défaut) et "Default ISO High" (ISO élevés par défaut) qui sont conçus pour donner un bon point de départ pour les images respectivement modérément bruitées oet très bruitées.

Aucun des profils fournis (du moins aucun de ceux fournis avec RawTherapee 5.0) n'est conçu pour imiter le rendu de l'appareil photo. Pourquoi cela ? Chaque appareil est différent. La qualité des images de mon appareil à 1600 ISO peuvent être beaucoup plus bruitées que celles de votre appareil. La réponse aux couleurs de mon appareil diffère de celle du votre. Même un appareil identique peut répondre différemment aux divers réglages. Pour fournir de tels profils, il faudrait que l'on accède aux fichiers raw pour chaque modèle d'appareil photo supporté, souvent même, à de multiples fichiers raw réalisés dans différents modes de prise de vue pour chaque appareil, plus d'infinies heures de travail. Cela est peut-être possible pour une communauté, mais pas pour une petite équipe. Et puis même, quel serait l'intérêt de RawTherapee si c'est pour finir avec un rendu de JPEG d'appareil photo ?

Il est bien plus raisonnable que vous appreniez l'utilisation des outils puissants fournis par RawTherapee afin d'obtenir le meilleur de vos photos, de dépasser les rendu de l'appareil.

A partir de septembre 2015 nous fournirons des profils d'entrée DCP fabriqués avec DCamProf qui comprend une courbe tonale optionnelle. Cette courbe est réalisée d'après la courbe pour film par défaut du logiciel Camera Raw d'Adobe et donne un résultat similaire au rendu de votre appareil photo. La raison pour laquelle nous intégrons la courbe dans les nouveaux profils DCP est que cela donne un bon départ plein de vie (par opposition à l'aspect terne donné par le profil de traitement "Neutre") sans avoir à utiliser Niveaux Auto et sans avoir à toucher à aucun des autres outils, et c'est entièrement optionnel. Lisez l'article sur les Profils d'entrée. Si nous fournissons un DCP pour le modèle de votre appareil photo qui comprend une courbe tonale, la case à cocher "Utiliser la courbe tonale du profil DCP" dans ICM > Profil d'entrée > DCP sera cliquable. Appliquer le profil de traitement Neutre désactivera la courbe tonale. Alors que le profil couleur d'entrée est appliqué dès les premières étapes de la Succession des outils dans le pipeline, la courbe tonale DCP est appliquée plus tard dans le pipeline peu après l'outil Exposition.

Vous pouvez créer un profil de traitement sur mesure, parfait pour l'ensemble appareil et objectif, et régler RawTherapee pour l'utiliser par défaut sur toutes vos photos raw. Voir la page [de profils de traitement d'usage général ] pour découvrir comment.

Défilement de la barre d'outils

La barre d'outils au-dessus et au-dessous l'aperçu principal contient un certain nombre de boutons et autres widgets qui peuvent ne pas pouvoir être affichés sur un écran de trop basse définition.Si la définition de votre écran est trop basse pour afficher la totalité de la barre d'outils, certains éléments contenus par cette barre (boutons, listes déroulantes, etc.) restent cachés. Pour les afficher, simplement laisser le curseur de la souris au-dessus de la barre d'outils et utiliser la molette de la souris pour en faire défiler le contenu.

Modes d'aperçu

En plus de l'aperçu normal, RawTherapee supporte plusieurs autres modes d'aperçu pour aider au peaufinage des photos. Les modes d'aperçu sont contrôlés soit avec des boutons situés dans la barre d'outils de l'Editeur soit avec des raccourcis clavier. Un seul mode d'aperçu peut-être utilisé à la fois.

* L'aperçu revient en mode normal en désélectionnant tout autre mode.
Mode d'aperçu Raccourci Boutons
Normal* Preview mode 1 regular.png
Canal rouge r Preview mode 2 red.png
Canal vert g Preview mode 3 green.png
Canal bleu b Preview mode 4 blue.png
Luminance v Preview mode 5 luminance.png
Masque du focus Shift+f Preview mode 6 focus.png

Les modes d'aperçu suivants sont actuellement possibles :

  • Le canal rouge,
  • Le canal vert,
  • Le canal bleu,
  • La luminosité, qui est calculée avec la formule 0.299*R + 0.587*V + 0.114*B,
  • Le masque du focus, pour voir les zones de mise au point

Modes d'aperçu Rouge, Vert, Bleu et Luminosité

Les indicateurs ombres Warning-shadows.png ou Warning-highlights.png hautes lumières hors domaine dans l'onglet Editeur permettent de facilement repérer les zones de l'image qui sont trop sombres ou trop claires. Les zones mises en évidence sont grisées en proportion du dépassement du seuil.

Les seuils de ces indicateurs sont définis dans Préférences > Général.

L'indicateur ombres hors domaine met en évidence les zones où les trois canaux sont égaux ou en-dessous du seuil pour le dépassement de domaine inférieur spécifié.

L'indicateur hautes lumières hors domaine met en évidence les zones où au moins un canal est égal ou au-dessus du seuil supérieur de dépassement de domaine spécifié. Si vous ne désirez voir que les endroits où tous les canaux sont hors domaine, activez le mode aperçu de la luminosité en plus de l'indicateur des hautes lumières hors domaine. Voir Modes d'aperçu.

Le dépassement est calculé a l'aide des données qui dépendent de l'état du bouton gamut Gamut-hist.png situé au-dessus de l'aperçu principal dans l'onglet Editeur. Lorsque ce bouton est activé le profil de travail est utilisé, sinon est utilisé le profil de sortie corrigé par le gamma.

L'aperçu sur différents canaux peut être utile lors de l'édition des courbes RVB, en cas de projet d'une conversion en noir et blanc en utilisant le mixage de canaux, pour évaluer le bruit dans l'image, etc. L'aperçu Luminosité est utile pour avoir instantanément une vision de l'image en noir et blanc sans modifier les paramètres de développement, pour voir quel canal peut présenter une zone hors domaine, ou pour des raisons d'esthétisme.

Masque du focus

Masque du focus révélant le plan de mise au point

Le Masque du focus est conçu pour mettre en évidence les zones de l'image sur lesquelles s'est faite la mise au point. Bien sûr ces zones sont plus nettes, ainsi les zones nettes seront mises en évidence. Le Masque du focus est plus précis sur les images à faible profondeur de champ, faible bruit et à niveaux de zoom importants. Pour améliorer la précision de détection sur les images bruitées, opérer avec un faible zoom, autour de 10 à 30 %. Noter que l'aperçu est affiché plus lentement quand le Masque du focus est activé.

L'implémentation actuelle analyse l'image de l'aperçu qui est une diminution d'échelle de l'image originale. Ce procédé de changement d'échelle diminue le bruit et facilite l'identification des détails réellement plus nets plutôt que le bruit qui peut aussi contenir une micro texture. En même temps, réduire l'image originale vers l'aperçu compresse les détails de plus grande échelle vers une taille plus petite et cela peut introduire un effet de crénelage, ce qui dans les deux cas peut provoquer de faux positifs. Il est possible d'augmenter sa confiance en observant le masque a différents niveaux de zoom, ce n'est pas toujours exempt d'erreurs mais peut aider dans bien des cas.


Attention : Assurez vous d'avoir vérifié deux fois vos photos si vous décidez de les détruire suite aux résultats donnés par le Masque du focus.

Couleur d'arrière plan de l'aperçu de l'éditeur

La couleur d'arrière plan du panneau d'aperçu entourant l'image peut -être changée pour faciliter l'observation de l'image pendant l'édition et mieux voir le recadrage de l'image. Une pile verticale de trois fins boutons dans la barre d'outils des modes d'aperçu au-dessus du panneau d'aperçu de l'image, permet de sélectionner la couleur d'arrière plan de la zone autour de l'aperçu.

Couleur d'arrière
plan de l'aperçu
Raccourci Boutons Comportement de l'aperçu &
Visualisation du recadrage
Description
Dépendant du thème 8 Previewback 7 theme.png Previewback flower theme.png La zone rognée de l'image est masquée par la couleur du thème. Sa visibilité est donnée par le Masque de recadrage & l'Opacité tels que définis dans les "Préférences > Général > Théme par défaut > Masque de recadrage".
Noir 9 Previewback 8 black.png Previewback flower white.png La zone rognée de l'image est masquée par la couleur noire.
Blanc 0 Previewback 9 white.png Previewback flower black.png La zone rognée de l'image est masquée par la couleur blanche.

Vue détaillée

Le bouton "(nouvelle) vue détaillée" Window-add.png, situé sous l'aperçu principal à coté des boutons de zoom, ouvre par-dessus l'aperçu principal, une nouvelle vue d'une taille et d'un niveau de zoom réglables. Cela vous permet de travailler sur une photo zoomée selon le besoin tout en examinant plusieurs détails grossis à 100 % (ou même plus). Le bénéfice de cette fonctionnalité est particulièrement important pour les utilisateurs d'un ordinateur assez lent, mais pas seulement, car le zoom arrière de l'aperçu principal prend moins de temps à se rafraîchir que si vous zoomiez à 100% car en travaillant à un niveau de zoom inférieur à 100% cela exclue certains outils trop lents tels que la réduction de bruit, alors que les petites vues détaillées zoomées à 100% incluent effectivement tous les outils mais restent rapides à se rafraîchir en raison de leur petite taille. Cela permet par exemple d'utiliser l'aperçu principal pour régler l'exposition générale, là où il est nécessaire de voir toute l'image, et de créer une ou plusieurs vues détaillées pour apprécier la qualité de la netteté et/ou de la réduction du bruit.

Délai de rafraîchissement de l'aperçu

Toute modification des paramètres des outils envoie un signal destiné au rafraîchissement en conséquence de l'aperçu. Imaginez ce qui arriverait s'il n'y avait pas de "temps de retard", alors que vous venez, par exemple, de pousser le curseur compensation d'exposition de 0.00 à +0.60. Un signal est envoyé pour mettre à jour l'aperçu après chaque modification minime de la valeur, +0.01, +0.02, ... +0.59, +0.60. Mettre l'aperçu à jour 60 fois serait complètement inutile en prendrait en fait plus de temps que le déplacement du curseur. Cela est plus particulièrement vrai pour les outils les plus compliqués, tels que la réduction du bruit, où la mise à jour peut prendre jusqu'à une seconde (selon votre CPU et la taille de l'aperçu). La solution est pour RawTherapee d'attendre un instant très court à partir du moment où vous avez arrêté de bouger un curseur (vous n'avez pas besoin de le lâcher, une pause dans le mouvement est suffisante) jusqu’au moment où il envoie un signal pour le rafraîchissement de l'aperçu.

Nous avons introduit deux paramètres qui contrôlent le temps de cette attente :

AdjusterMinDelay
Valeur par défaut = 100ms.
Ceci est utilisé pour les outils ayant un temps de réponse très court, par exemple le curseur de compensation d'exposition.
AdjusterMaxDelay
Valeur par défaut = 200ms.
Ceci est utilisé pour les outils ayant un temps de réponse assez long, par exemple les curseurs CIECAM02.

Ces deux valeurs sont modifiables dans le fichier Options du dossier Config.

Le panneau de gauche

Sur votre gauche, il y a un panneau qui affiche optionnellement l'histogramme principal ("Préférences > Général > Habitudes de travail > Histogramme dans le panneau de gauche"), et en permanence le Navigateur de fichiers, l'Historique et les Captures. Vous pouvez cacher ce panneau en utilisant l'icône Montrer/Cacher Hide left panel icon ou le raccourci clavier.

Histogramme

Rt57 histogram wide labeled.png
L'histogramme dans RawTherapee 5.7, présentation d'un histogramme affichant les données raw dans les trois modes : linéaire-linéaire, linéaire-log et log-log. On constate qu'il n'y a pas de dépassement de domaine.
L'indicateur RVB précise la position dans l’histogramme des valeurs R, V, B et L du pixel survolé par la souris.

Un histogramme, en photographie, est une représentation graphique du nombre de pixels ayant une valeur donnée. Typiquement, l'axe horizontal représente la gamme des valeurs possibles et l'axe verticale représente le nombre de pixels ayant cette valeur. Les axes ne sont pas nécessairement linéaires, RawTherapee peut aussi représenter un histogramme logarithmique.

Indépendamment du nombre de bits utilisés pour la profondeur de la photo, l'histogramme proprement dit possède une précision de 256 intervalles d’échantillonnage. Pour comprendre cela, prenons l'exemple d'une image de précision 16 bits en nombres entiers. La gamme des valeurs possibles s'étend depuis 0 jusqu'à 65535 (2^16 = 65536 valeurs possibles, et puisque 0 est la valeur minimale autorisée, alors la valeur maximale est 65535). Vouloir dessiner un histogramme exploitant une précision de 16 bits signifierait qu'il devrait avoir une largeur de 65535 pixels pour représenter toutes les données fidèlement, or aucun écran aujourd'hui n'appproche cette largeur. En conséquence, tous les pixels ayant une valeur comprise entre 0 et 255 (65535/256*1) sont regroupés dans le premier "intervalle". Le second intervalle contient le compte de tous les pixels ayant une valeur comprise entre 256 et 511 (65535/256*2). Le troisième intervalle représente les valeurs de 512 à 767 (65535/256*3), et ainsi de suite


Drawing a histogram using 16-bit precision would mean that it would need to be 65535 pixels wide to faithfully represent the data, and no screen today is anywhere near that wide. Instead, all pixels with values from 0 to 255 (65535/256*1) are grouped into the first "bin". The second bin consists of a count of all pixels with values from 256 to 511 (65535/256*2). The third bin represents values 512 to 767 (65535/256*3). And so on until bin 256. This happens regardless of the input image's bit depth - and RawTherapee's engine uses 32-bit floating-point precision anyway.

The main histogram can simultaneously show one or more of the following:

  • Histogram-red-on-small.svg the red channel,
  • Histogram-green-on-small.svg the green channel,
  • Histogram-blue-on-small.svg the blue channel,
  • Histogram-silver-on-small.svg CIELab luminance,
  • Histogram-gold-on-small.svg chromaticity.
  • Histogram-bayer-on-small.svg red, green and blue channels of the source raw image before demosaicing.

The histogram shows the channels listed above using the gamma-corrected output profile when the gamut button Gamut-hist.png is disabled (default), or using the working profile when the button is enabled. The status of this button also affects the values shown in the Navigator panel, as well as the clipped shadow Warning-shadows.png and Warning-highlights.png highlight indicators. It does not affect the raw histogram.

Like water in a pipeline, image data flows through RawTherapee from the input file through various stages, most of which the user can control, to the output. The output could be the image saved in a file, or the image displayed on your screen. Each stage affects the color data. The histogram allows you to visualize this data at several stages. By default, the histogram shows color data as it will appear if you save the output image, including processing done at all intermediate stages. By enabling the gamut button Gamut-hist.png you can peak at the data at the early stage where it gets converted into the working space. You can even look at the raw data before any transformations or demosaicing are applied.

Let's examine the large histogram example above. Though it actually shows four histograms (red, green, blue and luminance), focus on one histogram at a time. The horizontal axis represents the possible values of the histogram, where "A" are the darkest values possible, "C" the mid-tones, and "E" the brightest possible values. The position of the histogram line on the vertical axis represents how many pixels have that value. We can see that there are zero pixels in the red channel with values around "A" (from zero to very dark), because the histogram line lies right along the bottom. There is a significant number of pixels where the red channel is dark (between A and B), and a significant number where it is light (around D). Then, importantly, there is a spike at the right end of the histogram, at E - it tells us that a large number of pixels have maximal red values - they are clipped.

Generally speaking, you should care when clipping occurs on skin, and not care when it's due to specular highlights. If a histogram shows clipping, and if you care about the clipped regions, you should start by establishing where the clipping occurs. Check the raw histogram - are any channels clipped? If yes, then maybe highlight reconstruction can help. If the raw histograms are not clipped, then all the required information is intact, and it is some stage downstream in the pipeline which causes clipping. Ensure your working profile's gamut is large enough by enabling the gamut button Gamut-hist.png to see histograms at the working profile stage of the pipeline. You might want to temporarily apply the Neutral profile to disable all the tools while checking, then revert. If your working space is not causing clipping (the default working space is ProPhoto and it's huge), then it's likely your adjustments which are causing clipping. Reduce exposure, go easy on the curves, use dynamic range compression if necessary.

Knowing how to read a histogram is a basic and very useful skill, as it can point out issues with your image regardless of how dim or miscalibrated your monitor may be.






Histograme de l'image raw d'entrée. On constate qu'il n'y a pas de dépassement de domaine dans cette image et qu'elle est sous-exposée.
L'indicateur RVB précise la position dans l’histogramme des valeurs R, V, B et L du pixel survolé par la souris.

L'Histogramme principal peut montrer les histogrammes des canaux rouge File:HistRed.png, vert File:HistGreen.png, bleu File:HistBlue.png, Luminance CIELab File:HistValue.png et [http://en.wikipedia.org/wiki/Chromaticity Chromaticité File:HistChro.png de la photo telle qu'elle serait si vous l'enregistriez maintenant. Indépendamment du nombre de couleurs de la photo, l'histogramme lui-même a une précision de 256 points.

Les valeurs montrées par l'histogramme principal et le panneau Navigateur sont celles du profil de travail quand le bouton gamut est activé Gamut-hist.png, ou celles du profil de sortie après correction gamma quand le bouton est désactivé. Les indicateurs d'ombres Warning-shadows.png et de hautes lumières Warning-highlights.png hors domaines dépendent de la configuration de ce gamut.

Il peut aussi montrer l'histogramme des données raw File:HistRaw.png telles qu'elles sont dans la fichier raw, avant toute modification telle que le dématriçage ne soit appliquée. Utilisez ces informations pour voir si l'image raw est correctement exposée, sans aucun dépassement hors domaine. Les ombres et les hautes lumières hors domaine ne peuvent pas être récupérées, si c'est hors domaine, les données ne sont simplement pas présentes. Cependant, certaines hautes lumières hors domaine peuvent être reconstruites par la méthode de Propagation de la couleur.

Vous pouvez montrer ou cacher l'indicateur RVB du pixel pointé File:HistBar.png, situé sous l'histogramme et qui montre la place exacte sur l'histogramme des valeurs R, V, B et L du pixel survolé par la souris dans l'aperçu principal.

L'histogramme peut être placé dans le panneau de droite ou de gauche ("Préférences > Général > Habitudes de travail > Histogramme dans le panneau de gauche").

Pour vous aider à visualiser les données, l'histogramme (à partir de RawTherapee 5.5) propose trois échelles de calibrage des données selon les axes x et y :

  • Histogram-mode-linear-small.png Mode linéaire-linéaire. Affiche des lignes de grille à mi-hauteur, au quart, au huitième et au seizième selon la taille de l'histogramme.
  • Histogram-mode-logx-small.png Mode linéaire-log. L'axe x est linéaire, l'axe y et les lignes de grille horizontales sont selon une échelle logarithmique. La position des lignes de grille correspond toujours à la mi-hauteur, le quart, etc.
  • Histogram-mode-logxy-small.png Mode Log-log. Les deux axes, x et y sont selon une échelle logarithmique. Les lignes de grille ne sont pas selon une échelle logarithmique mais correspondent aux indices de lumination - à chaque ligne de grille, la valeur double, il y a donc une ligne pour les valeurs 1, 3, 7, 15, 31, 63, et 127 (pow(2.0,i) - 1)).

En présence d'une zone brillante disproportionnée par rapport au reste de l'image, elle apparaîtra dans l'histogramme sous la forme d'un pic. Pour montrer cela dans un histogramme avec un axe y linéaire, le pic risque de pousser les valeurs moindres au pied de l'axe y, les rendant difficiles à voir. Passez dans l'un des modes logarithmiques pour changer les données d'échelle et ainsi vous permettre d'avoir une meilleure vue d'ensemble de toutes les valeurs.

Navigateur

Le panneau Navigateur affiche une vignette (en entier) de l'image en cours d'édition, et les valeurs RVB, TSV et Lab du pixel se trouvant sous le curseur de la souris.

Les valeurs montrées par l'histogramme principal et le panneau navigateur sont soit celles du profil de travail ou bien celles corrigées en gamma du profil de sortie, cela dépend de la position du bouton gamut Gamut-hist.png situé dans la barre d'outils au-dessus de l'aperçu principal. Lorsque le bouton gamut est activé, le profil de travail est utilisé, sinon c'est le profil de travail de sortie gamma-corrigé qui est utilisé.

En cliquant sur les valeurs dans le panneau Navigateur vous commutez en boucle entre ces trois formats :

  • [0-255]
  • [0-1]
  • [%]

RawTherapee 5.1 et suivants peuvent indiquer les valeurs raw réelles des photosites. Pour cela, paramétrer le Navigateur dans le format [0-255], appliquer le profil de traitement neutre, puis régler la méthode de Dématriçage à "Aucune". Le Navigateur indiquera la valeur raw réelle des photosites après la soustraction du niveau noir à l'intérieur de la gamme des données raw originales.

Historique

Le panneau Historique contient une série d'entrées qui représentent chacune de vos actions d'édition. En cliquant sur les différentes entrées, vous pouvez vous déplacer en avant ou en arrière au travers des différentes étapes de votre travail.

Une entrée est ajoutée à chaque action sur un outil différent, les éditions répétées avec le même outil sont enregistrées en une seule entrée. Par exemple, ajuster le curseur de compensation d'exposition de "0" à "0.3" puis à "0.6" aboutira à n'enregistrer qu'une seule entrée ayant une valeur finale de "0.6". De même, en ajustant une courbe, tous les réglages de points de contrôle individuels sont regroupés en une seule entrée dans l'historique. Si vous désirez enregistrer les ajustements en deux entrées (ou plus), vous devez les séparer en agissant sur un autre outil. Par exemple, supposons une courbe en mode "Simulation de film" que vous désirez conserver dans ce mode, ajustez plusieurs points de contrôle, puis basculez le mode de "Simulation de film" en "Standard", puis à nouveau en "Simulation de film" pour créer une nouvelle entrée dans l'historique et continuer les ajustements de la courbe.

L'historique n'est pas enregistré, il est perdu aussitôt après la fermeture de l'onglet Éditeur. Cependant, aucun des ajustements n'est perdu car l'état final de tous les outils est enregistré dans le le fichier accolé, prêt à être utilisé la fois suivante où vous ouvrirez cette image.

Captures

Sous le panneau Historique se trouve la panneau Captures. Sa raison d'être est de permettre la sauvegarde de la photo avec tous les ajustements réalisés jusqu'alors, puis de continuer les modifications pour donner une apparence différente à la photo, tout en sauvegardant de nouvelles captures à chaque fois que vous avez le sentiment d'avoir atteint une version de la photo qui mérite une sauvegarde. Dès que vous avez deux captures ou plus, il suffit de cliquer dessus pour visionner les différentes versions et ne conserver que la préférée. Dans le futur, les captures seront sauvegardées dans le fichier accolé PP3. Pour l'instant, l'historique et les captures sont perdus lorsqu'une nouvelle photo est chargée dans l'Editeur ou à la fermeture de RawTherapee.

Le panneau de droite

Le panneau de droite affiche optionnellement l'histogramme principal et le sélecteur de Profils de traitement ("Préférences > Général > Habitudes de travail > Histogramme dans le panneau de gauche/Affiche le sélecteur de profils"), et en permanence la boite à outils. Vous pouvez cacher ce panneau en utilisant l'icône Montrer/Cacher Hide right panel icon ou le raccourci clavier.

Sélecteur de profil de traitement

La liste déroulante Profils de traitement permet d'appliquer des profils de traitement fournis ou personnalisés. Voir l'article Où sont les fichiers pour savoir où ces profils de traitement sont enregistrés sur votre système. Faire attention au bouton "Mode de complètement des profils de traitement"

Bouton pressé Profile-filled.png
Quand le bouton est activé et que vous ouvrez un profil partiel, les valeurs manquantes seront remplacées par les valeurs par défaut programmées dans RawTherapee.
Par exemple si vous appliquez un profil partiel qui ne contient que le paramétrage de la netteté, tous les autres outils (Exposition, Compression tonale, Réduction du bruit, redimensionnement, etc.) prendront leur position par défaut.
Bouton relevé Profile-partial.png
Quand le bouton est désactivé et que vous ouvrez un profil partiel, seulement ces valeurs du profil seront appliquées, et les autres resteront inchangées.
Par exemple si vous appliquez un profil partiel qui ne contient que le paramétrage de la netteté, ce paramétrage sera seul appliqué et les autres outils restent inchangés.

La position de ce bouton ne fait aucune différence si vous appliquez un profil complet, mais la plupart des profils fournis avec RawTherapee sont partiels (pour une bonne raison).

Boite à outils

La Boite à outils, dans le panneau de droite, contient tous les outils nécessaires au peaufinage de vos photos. Chaque outil possède sa propre page dans RawPedia.

Modes de l'onglet Editeur

RawTherapee dispose de deux modes pour travailler les photos :

  • Editeur unique (ou SETM pour Single Editor Tab Mode), avec lequel vous ne travaillez que sur une seule photo à la fois, et chaque photo est ouverte dans le même onglet Editeur. Il y a un panneau horizontal appelé bande film en haut de l'onglet Editeur affichant les autres photos du répertoire pour y accéder facilement. Il y a aussi des boutons Image précédente et Image suivante Nav-prev.png Nav-next.png dans la barre d'outils du bas (et des raccourcis clavier équivalents) pour basculer vers l'image précédente/suivante.
  • Editeur multiple (ou METM pour Multiple Editor Tabs Mode), avec lequel chaque photo est ouverte dans son propre onglet Editeur. La bande film est cachée dans ce mode et il n'y a pas de boutons précédent/suivant. Avoir plusieurs photos ouvertes en même temps requière plus de RAM.

Essayez les deux modes et voyez lequel vous convient le mieux. Pour cela, cliquer sur l'icône Préférences Preferences icon située en bas à gauche ou en haut à droite de la fenêtre de RawTherapee, choisir "Général > Habitudes de travail > Disposition de l'éditeur" et sélectionnez votre préférence.

Utilisez aussi cette fenêtre Préférences pour sélectionner une autre langue a utiliser dans l'interface utilisateur, pour choisir un autre thème de couleurs, pour changer la taille de police, etc.

Il est aussi possible de démarrer RawTherapee en mode sans Navigateur de fichiers (sans l'onglet Navigateur de fichiers) en spécifiant à RawTherapee d'ouvrir une image depuis le gestionnaire de fichiers de votre système d'exploitation (en d'autres termes, cliquez droit sur une photo et cliquez sur "Ouvrir avec... > RawTherapee") ou en donnant le nom de l'image en argument au lancement de RawTherapee en ligne de commande (rawtherapee /chemin/vers/une/photo.raw). Ce mode fut introduit pour ceux qui ont peu de RAM, car l'absence du Navigateur de fichiers fait que RawTherapee utilise un peu moins de mémoire. Cependant, en pratique la quantité de mémoire économisée est faible et les inconvénients à l'usage ne compensent pas le faible bénéfice, il est donc probable que ce mode soit supprimé dans le future (voir issue 2254).

La bande film

RawTherapee-4.2 affichant la bande film avec la barre d'outils visible, ce qui occupe davantage d'espace à l'écran mais vous permet de facilement étiqueter, coter et filtrer les vignettes visibles.
RawTherapee-4.2 affichant la bande film avec la barre d'outils cachée, la bande film moins haute laisse davantage d'espace à l'écran pour l'aperçu principal (partiellement visible en bas).

Si vous utilisez le mode "Editeur unique" ("Préférences > Général > Habitudes de travail") vous pouvez afficher un panneau horizontal au-dessus de l'aperçu, cela s’appelle la Bande film (ou Pellicule d'image). Elle contient une vignette de toutes les images présentes dans l'album actuellement ouvert, et elle est synchronisée avec l'image actuellement ouverte si bien que vous pouvez utiliser les raccourcis clavier et les boutons image précédente Open previous image icon et image suivante Open next image icon pour ouvrir les images précédentes/suivantes sans avoir besoin de retourner dans l'onglet Navigateur de fichiers

A partir de la version 4.2.10 de RawTherapee, on peut cacher la barre d'outils de la bande film pour économiser l'espace à l'écran. Il y a deux façon de procéder : une qui ne fait que basculer la barre d'outils en mode affiché/caché sans redimensionner la bande film dans la hauteur, l'autre agit de même mais en plus redimensionne automatiquement la hauteur de la bande film. Les deux ne sont commandées que via les raccourcis clavier. Vu que le redimensionnement de la bande film déclenche le rafraîchissement de l'aperçu et que cela peut prendre du temps si des outils gourmands en temps processeur comme la réduction du bruit d'une image zoomée à 100%, le mode qui ne redimensionne pas a été implanté à l'intention des utilisateurs ayant de faibles machines. Ceux qui en utilisent de rapides préféreront le mode avec redimensionnement automatique.

Profil de l'écran et épreuvage à l'écran

Les widgets sous l'aperçu principal dans RawTherapee 5 vous permet d'appliquer un profil couleur d'écran sur l'image dans l'aperçu. Cela apporte un aperçu immédiat et précis de leur travail aux utilisateurs qui ont calibré et profilé leur écran, que ce soit avec sRGB ou un gamut étendu. A noter que les utilisateurs de OS X sont limités au sRGB et ne pourront obtenir un aperçu optimum (voir la discussion), alors que les utilisateurs de Linux ou de Windows obtiendront un aperçu correct avec un gamut étendu.

Allez dans Préférences > Gestion des couleurs et indiquez au "Dossier des profils ICC" le répertoire dans lequel vous avez enregistré les profils ICC de vos écran et imprimante. Redémarrer RawTherapee pour la prise en compte des modifications. Maintenant vous pouvez sélectionner le profil couleur de votre écran dans la liste déroulante sous l'aperçu. Utiliser la "Colorimétrie relative" dans l'Intention de rendu, à moins que vous n'ayez une bonne raison de choisir autre chose.

Il est possible aussi de valider l'épreuvage à l'écran de l'aperçu. Cela vous présentera l'image telle qu'elle apparaîtra une fois transformée par le profil de l'imprimante indiqué dans Préférences > Gestion des couleurs. Si vous désirez ajuster une image pour l'impression et que vous disposez du profil ICC du couple imprimante/papier, vous pouvez le définir comme étant votre profil de sortie, cocher "Compensation du point noir" dans Préférences, afin que le point le plus noir de votre image corresponde au point le plus noir dont votre couple imprimante/papier est capable, puis activer Epreuvage écran. Vous apercevez alors votre image telle qu'elle serait si vous l'imprimiez. Cela permet de réaliser des réglages et d'obtenir un aperçu immédiat du résultat, vous économisant le temps et l'encre des épreuves imprimées.

L’icône avec un point d'exclamation auprès de l'épreuvage à l'écran grise les zones qui ne sont pas reproductibles par l'imprimante, par exemple les zones où des détails seront perdus.

Afin d'avoir un aperçu d'épreuvage à l'écran de qualité, vous devez disposer d'un écran calibré et profilé.

Les entrées visibles dans la liste déroulante (sous l'aperçu principal) et dans la liste déroulante des profils de l'imprimante (Préférences > Gestion des couleurs sont les fichiers ICC placés dans un répertoire que vous devez désigner à RawTherapee en allant dans Préférences > Gestion des couleurs > Dossier des profils ICC.