How to create DCP color profiles/fr

From RawPedia
Jump to: navigation, search

Comment créer des profils de couleur DCP


Que sont les profils DCP et pourquoi en ai-je besoin ?

Techniquement, chaque photosite du capteur d'image d'un appareil photo numérique délivre une certain courant en fonction du nombre de photons de lumière qui ont atteint le photosite. Le courant est converti en un nombre. Ces nombres, complétés par quelques metadonnées, sont enregistrés dans ce qui est connu sous le nom de "fichier raw". A ce niveau il n'existe aucun concept de couleur et les données raw ne ressemblent en rien à une image. Comme en photographie traditionnelle, l'image doit être "développée" vers une forme exploitable. L'une des étapes de ce développement implique la conversion des nombres en couleurs, et pour cela il faut profiler l'appareil photo, pour transformer les nombres en couleurs spécifiques connues.

Pratiquement, vous devez utiliser un profil de couleur d'entrée dans le but d'obtenir des couleurs fidèles, et actuellement le meilleur moyen de le faire est d'utiliser un profil "DNG camera profile" (Profil DNG d'appareil photo, en court DCP - à ne pas confondre avec Digital Cinema Package (Paquetage de Cinema Numérique) qui n'a strictement rien à voir). Le profil de couleur d'entrée est ce qui donne aux couleurs de l'appareil photo l'aspect qu'elles ont quand ont ouvre une photo, avant toute retouche.

RawTherapee est fourni avec les types de profils suivant :

  • ICC - Ce sont des profils matriciels, conçus pour la lumière du jour uniquement, pas très bons pour l'éclairage incandescent. C'est l'ancien type de profil.
  • DCP - Ce sont les nouveaux types de profils.
    • DCP simple-illuminant - Conçus pour la lumière du jour uniquement.
    • DCP dual-illuminant - Conçus à la fois pour la lumière du jour et la lumière incandescente, ils conviennent donc très bien à la plupart des situations.

Par ailleurs, vous pouvez créer votre propre profil DCP sur mesure pour obtenir une grande précision de couleur dans des situations d'éclairage spécifiques. Supposons que vous photographiez un mariage, ou des panoramas pour une visite virtuelle, il vous faut des couleurs précises et constantes. Le spectre de couleur de la lumière extérieure d'un bâtiment est complètement différente de celle de l'intérieur, et même à l'intérieur la lumière est différente dans chaque pièce car les différents types de lampes d'usage général produisent des lumières de température et de spectre différents, et il y a souvent plusieurs lampes, de différents types pour éclairer une même pièce. Si vous disposez d'un nuancier d'étalonnage des couleurs (aussi appelé charte des couleurs), tel que le X-Rite ColorChecker Passport, tout ce que vous avez à faire est de prendre une photo de ce nuancier dans les mêmes lieux que les photos normales, une photo par situation d'éclairage (qui généralement se traduit par une photo par pièce et une dehors), puis générez les profils DCP depuis ces photos et utilisez les dans RawTherapee pour obtenir des couleurs correctes et fidèles et la balance des blancs entre toutes vos prises de vues.

Choix d'une cible couleur

La meilleure cible pour la plupart des situations de prises de vues est une cible non brillante, avec de bonnes valeurs de référence, portable et solide. Pour ces raisons nous recommandons le X-Rite ColorChecker Passport Photo.

Ne soyez pas trompé en pensant que plus une cible comporte de pièces, meilleure elle est, ce n'est pas vrai, et avoir plus de pièces rend plus difficile la production et le réglage de DCP de grande qualité.

Pour plus d'informations, se reporter au chapitre "Choix d'une cible test" de la documentation DCamProf : https://www.ludd.ltu.se/~torger/dcamprof.html#test_target

Plus d'informations

Savoir plus :

Photographie de la cible couleur

Un exemple de photographie parfaite d'une cible. La totalité du ColorChecker Passport est visible, il est centré et occupe environ 1/3 du cadre pour éviter les problèmes de vignetage, il est perpendiculaire à l'appareil, la cible ne renvoie pas de reflets éblouissants car la cible et l'appareil sont positionnés selon un angle suffisant par rapport au soleil, pas de reflets non plus depuis l'arrière plan, la prise a été réalisée sur une route déserte, loin de toute surface réfléchissante, l'exposition est bonne avec la pastille blanche près du bord droit de l'histogramme sans débordement (mesuré dans RawTherapee avec le profil neutre et après avoir réglé la balance des blancs en utilisant la pipette sur une pastille grise).
Photographier la cible couleur dans une position relative au soleil telle qu'il n'y ait ni éblouissement ni éclairage direct réverbéré par la cible directement vers l'appareil photo. A noter que dans cette image 2D extrêmement simplifiée,la cible ne fait pas directement face au photographe, mais en réalité, vous devez vous tenir perpendiculairement à sa surface.
Une ampoule à incandescence au tungstène, claire, non teintée. Utiliser ce type d'ampoule pour réaliser une photo StdA.

Ce guide suppose que vous utilisez la cible couleur ColorChecker Passport de X-Rite, vous pouvez cependant utiliser n'importe quelle cible couleur supportée (par ordre de préférence) :

  • X-Rite ColorChecker Passport
  • X-Rite ColorChecker 24
  • X-Rite ColorChecker SG
  • QP-Card 203
  • QP-Card 202
  • IT 8.7 Reflective DIN A4 (Coloraid C1)
  • CMP Digital Target 8
  • HutchColor HCT (Fuji RVP)

Si vous utilisez la cible couleur ColorChecker Passport de X-Rite, il est suffisant de photographier la partie limitée à 24 couleurs mais nous préférons utiliser la cible en entier.

La lumière éclairant la cible couleur doit satisfaire certaines exigences, et vous devrez photographier sous deux types de lumières :

  • Lumière émise par une ampoule à incandescence au tungstène, non teintée, connue sous le nom de Illuminant Standard A, ou StdA pour faire plus court.
  • Lumière du jour, connue sous le nom de Illuminant Standard D. Lumière du jour à midi par un temps ensoleillé connue sous le nom de D50, et lumière par un jour légèrement nuageux sous le nom de D65. L'un ou l'autre conviennent.

Photographier une cible couleur peut répondre à deux scénarios possibles :

  1. Doter RawTherapee d'un profil double illuminant (StdA et D50/D65) DCP précis d'utilisation générale, pour être utilisé par tout le monde avec votre modèle d'appareil photo,
  2. Pourvoir à des situations d'éclairage spécifiques non-D65 seulement pour vous-même.

Dans le premier cas, vous prendrez grand soin à ce que le profil réponde aux exigences car beaucoup de personnes l'utiliseront. Dans le deuxième cas, vous n'utiliserez probablement ce profil que pour cette occasion spécifique, et il ne sera d'aucune utilité pour d'autres personnes.

Photographie de la cible couleur pour intégration dans Rawtherpee 
  • Nous avons besoin de photos prises dans deux conditions d'éclairage : lumière du jour et incandescence.
  • Idéalement, attendre une journée claire, ensoleillée quand le soleil est haut au-dessus de l'horizon, près du zénith à midi. Vous pouvez aussi photographier la cible un jour légèrement nuageux autour de midi, mais pas un jour de tempête, en hiver, ou même en été tôt le matin ou tard le soir. ceci afin d'éviter les couleurs parasites qui apparaissent dans le spectre lorsque le soleil est proche de l'horizon ou derrière d'épais nuages ou du brouillard.
  • En ce qui concerne la prise de vue en lumière du jour, trouver un endroit loin de tout ce qui pourrait réfléchir la lumière. Votre balcon n'est pas un bon endroit, les murs renvoient la lumière et influencent négativement le spectre de lumière, même si cela ne se voit pas à l’œil nu. Un parc n'est pas un bon endroit. Se placer sous un toit transparent ou une ombrelle n'est pas un bon endroit. Un grand parking, vide loin des murs, des arbres et des voitures garées convient très bien. Toute chose autre qu'un ensoleillement clair et direct est mauvais. Oubliez le flash, rien ne remplace la lumière solaire vraie.
  • En ce qui concerne la prise de vue en lumière incandescente, vous devez utiliser une ampoule à incandescence au tungstène, claire, du genre de celles qui étaient utilisées partout jusqu'à ce que le monde passe aux ampoules fluorescentes compactes ces dix dernières années. Ne pas utiliser d'éclairage fluorescent, même s'il est de teinte chaude, son spectre de lumière est totalement différent de celui du tungstène. Ne pas utiliser non plus de lumière halogène ni d'ampoules teintées.
  • Positionner la cible couleur et vous-même par rapport à la source de lumière (le soleil ou l'ampoule) de telle façon qu'il n'y ait pas de réverbération de lumière par la cible directement vers l'appareil photo risquant de provoquer un éblouissement, mais aussi que la lumière ne provienne pas sous un angle extrême. Lors de l'utilisation de l'ampoule, pour éviter un éclairage inégal, ne pas placer la cible à moins d'un mètre de cette dernière, deux mètres est une bonne distance.
  • Assurez que la surface de la cible est uniformément éclairée et que la lumière réfléchissant du sol, des murs et des objets à proximité ne tombe pas dessus.
  • Tandis que le soleil est très éloigné et que lors des prises de vue D65 vous pourriez vous permettre d'incliner la cible de couleur non perpendiculaire au soleil, une ampoule sera toujours près de vous et en raison de la loi des carrés inverses la lumière, une cible inclinée pourrait être éclairée d'intensité irrégulière. La pointer vers la source de lumière pour garantir un éclairage régulier mais de telle façon à éviter l'éblouissement.
  • Assurez vous que l'arrière plan n'est pas réfléchissant pour éviter tous reflets éblouissants. Le goudron noir d'une route ou un vêtement noir conviennent, pas le papier blanc.
  • Assurez vous que les photos sont nettes. Le logiciel de génération du DCP a besoin de reconnaître la poussière et les rayures pour les isoler, donc ne prenez pas de vues hors focus ou avec du flou de bougé. Utilisez un pied pour les prises en lumière incandescente.
  • Positionner la cible couleur de façon à ce qu'elle remplisse le tiers central du cadre, pas plus, pas moins. Le centre du cadre possède la meilleure optique et le moindre vignetage.
  • Enlever tous les filtres de l'objectif.
  • Régler l'ouverture entre f5/6 et f/8. Cela minimise le vignetage.
  • Prendre les photos à la valeur ISO la plus basse de votre appareil, typiquement 100 ISO. Pour la prise StdA, ne pas monter au_delà de 800 ISO, utiliser un pied. Avec 100 ISO et f/8, les temps typiques d'exposition sont d'environ 1/500 s pour de la lumière du jour et d'environ 1 à 5 s pour StdA.
  • Photographier en raw ( plein raw, pas de "s-Raw" ou toute autre variante).
  • Arrêter tous les paramétrages de l'appareil photo qui pourraient influencer le fichier raw, tels que la réduction du bruit dans les longues expositions.
  • Le bracketing est acceptable et même recommandé, il vous/nous aidera à trouver la prise de vue avec la meilleure exposition, sans écrêtage, par ex : -1EV/0EV/+1EV. N'hésitez pas à envoyer les 3 images bracketées (ou les 6, 3 pour lumière du jour et 3 pour StdA).
  • Renommez et/ou décrivez vos photos, nous ne savons pas ce que signifie "_DSC1234.DNG". Renommez les en " FABRICANT MODELE lumière.extension" par exemple "NIKON D810 daylight+2EV.nef". Si vous téléversez plus d'une photo, décrivez en quoi elles diffèrent. Faites nous savoir dans quel endroit du monde vous avez réalisé ces prises, par exemple "Bikini Atoll, Marshall Islands". Indiquez nous quand fut commercialisée votre cible, ou à défaut l'année de son achat.
  • Relisez chacun de ces points et assurez vous que vos photos s'y conforment avant de téléverser.
  • Ouvrez un nouveau cas sur RawTherapee la page GitHub, téléversez vos photos raw D65 et StdA en utilisant Filebin et collez un lien vers elles dans votre nouveau cas GitHub. Seules les photos raw nous intéressent, pas les DCP tous faits, nous les ferons nous-mêmes. Si vos photos sont bracketées, vous pouvez téléverser les séries, nous choisirons les meilleures.
Photographie de la cible de couleur dans des situations d'éclairage spécifiques, pour vous-même 
  • Comme ci-dessus, la cible de couleur doit remplir environ un tiers du cadrage, f/8, 100 ISO, nette, bien que l'aspect de l'éclairage ne s'applique pas ici. Si vous êtes dans une manifestation au cours de laquelle beaucoup de photos seront prises avec les mêmes conditions d'éclairage, par exemple des portraits d'affaires, immobilier, une série d'images pour un panorama à 360° dans la forêt ou un mariage, prendre une photo de la cible de couleur juste avant (ou après) les photos elles-mêmes.

Créer le DCP

Il y a plusieurs façons de créer un DCP. La plus simple est d'utiliser le logiciel livré avec la cible test. L'alternative Open source de la plus haute qualité est d'utiliser DCamProf.

Création de DCP en utilisant le logiciel X-Rite

Tout simplement installer le logiciel X-Rite ColorChecker Passport fourni avec votre charte (il fonctionne aussi sous Linux avec wine, suivre les étapes indiquées pour l'installation d'Adobe DNG Converter dans l'article Comment convertir les formats raw en DNG ) et ouvrez y votre photo. Cela suppose que la photo est au format DNG, vous devez donc auparavant la convertir en DNG. L'utilisation est simple et évidente, c'est intuitif.

Création de DCP en utilisant DCamProf

DCamProf, écrit par Anders Torger, est un outil libre et open source en ligne de commande pour générer des profils d'appareil photo et réaliser des tâches en rapport aux profils d'appareils photo et au profilage. Notamment, il peut générer des profils aussi bien dans les formats ICC et DNG, et il est capable de générer des profils LUT réguliers et de haute qualité à partir de prises de vues CC24 ou autres cibles.

La page d'accueil du programme contient toute une liste de fonctionnalités et extensions, la documentation est claire. Utilisez là comme source première d'information. Cet article de Rawpedia s'utilise en simple référence pour illustrer le procédé de compilation du programme (pas obligatoirement sous Windows ou macOS) et son utilisation pour créer un profil DCP pour un double illuminant.

Page d'accueil de DCamProf : https://www.ludd.ltu.se/~torger/dcamprof.html

Les utilisateurs de Windows et de macOS peuvent télécharger un binaire de DCamProf et l'exécuter. Les utilisateurs de Linux peuvent devoir le compiler. Avant la compilation, assurez vouss d'avoir les dépendances nécessaires : LCMS2 et libtiff Compiler est aussi simple que télécharger et décompresser le code source de la dernière version de DCamProf, puis d'aller dans le répertoire depuis un terminal et écrire "make".

Vous aurez aussi besoin d'installer ArgyllCMS car nous devrons utiliser certains de ses outils. Dans le code en exemple ci-dessous ses outils sont "préfixés" avec "argyll-". Ce n'est peut-être pas le cas sur votre système, par exemple, dans Gentoo et Sabayon l'outil exécutable "scanin" est appelé "argyll-scanin" alors que dans Ubuntu, il est appelé "scanin". Adapter selon les circonstances.

Pour générer un DCP double illuminant à partir de deux prises de vue du ColorChecker Passport :

  1. Prendre deux photos de la cible couleur comme expliqué plus haut dans le chapitre Photographie de la charte de couleur.
  2. Pour chacune des deux photos, faire ce qui suit :
    Ouvrir le photo dans la dernière version de RawTherapee,
    Appliquer le profil neutre,
    La faire pivoter de façon à ce que le pavé marron soit dans l'angle supérieur gauche et le noir dans l'angle en bas à droite,
    Recadrer au niveau des repères dans les angles,
    Dans l'outil Gestion de la couleur (ICM) cliquer sur "Utiliser l'image comme profil de référence", et dans la fenêtre qui apparait s'assurer que "Apply white balance" (= Appliquer la balance des blancs) n'est pas coché. Enregistrer l'un sous le nom "daylight.tif" et l'autre sous le nom "tungsten.tif" dans le même dossier qui contient l’exécutable "dcamprof" compilé.
  3. Ouvrir le dossier contenant l'exécutable "dcamprof" compilé et exécuter :
argyll-scanin -v -dipn tungsten.tif /usr/share/argyllcms/ref/ColorChecker.cht data-examples/cc24_ref.cie tungsten-diag.tif
argyll-scanin -v -dipn daylight.tif /usr/share/argyllcms/ref/ColorChecker.cht data-examples/cc24_ref.cie daylight-diag.tif
./dcamprof make-profile -i StdA tungsten.ti3 tungsten.json
./dcamprof make-profile -i D50 -C daylight.ti3 daylight.json
./dcamprof make-dcp -n "Pentax K10D" -n "Pentax K10D" -t acr -o neutral tungsten.json daylight.json "PENTAX K10D.dcp"

Il est très important qu'à l'étape make-dcp vous spécifiiez d'abord tungsten.json et daylight.json ensuite !

Dans cet exemple,le fichier de sortie s’appelle PENTAX K10D.dcp. Vous devez reprendre exactement le même nom que RawTherapee a désigné. Ouvrir simplement la photo StdA ou D50/D65 dans RawTherapee et basculer dans le panneau "Information rapide" (raccourci clavier "i") pour voir sous quel nom RawTherapee identifie votre appareil photo.

Votre DCP double illuminant est prêt.

Pour que RawTherapee utilise automatiquement votre nouveau DCP, placer le fichier DCP dans le répertoire dcpprofiles. Typiquement, ce répertoire se trouve à l'intérieur du répertoire d'installation de RawTherapee dans Windows, ou dans /usr/share/rawtherapee/dcpprofiles/ avec Linux et macOS. En parallèle, créez un nouveau PP3 par défaut pour les fichiers raw qui utilise ce nouveau DCP, voir Création de profils de traitement d'usage général.

Par défaut DCamProf adoucira la LUT pour prioriser la douceur par rapport à la précision, ceci donne un profil plus robuste pour une utilisation générale. Si vous le désirez, il est possible de contrôler manuellement tous les paramètres d'adoucissement mais généralement ce n'est pas nécessaire. Voir la documentation de DCamProf pour plus d'informations.